Optimiser les urgences équines : règles à suivre - La Semaine Vétérinaire n° 1505 du 31/08/2012
La Semaine Vétérinaire n° 1505 du 31/08/2012

Entreprise

Auteur(s) : CLARISSE BURGER

Comment rentabiliser les urgences équines ? Une question récurrente que se posent les spécialistes et les structures hospitalières concernées. Tout d’abord, il est utile de s’assurer que l’on a élaboré le bon scénario financier, puis il convient de mesurer les gains escomptés.

Un cas intéressant à considérer est celui de la clinique 2BDS à Grenade (Haute-Garonne) qui a procédé à une analyse budgétaire. Le chirurgien équin Louis-Marie Desmaizières y a décrypté, à l’occasion du forum Ergone 2012, les scénarios de rentabilité, aussi bien pour les urgences de terrain que pour celles en clinique. Il en résulte que, dans les 2 cas, les équipes sont doublées, afin d’assurer un temps plein (soit 365 jours par an). Par ailleurs, les coûts annuels associés divergent selon les besoins et le type d’intervention. Alors que les investissements sont importants, les résultats peuvent parfois être décevants…

Des résultats pas toujours au rendez-vous

Dans le cas des urgences de terrain (coliques, boiteries aiguës, hémorragies, plaies, détresse respiratoire, etc.), Louis-Marie Desmaizières estime les coûts annuels de son équipe (nuits et week-ends) à 56 000 €, soit 44 000 € pour la rémunération brute annuelle du vétérinaire et 12 000 € pour la voiture équipée. Cela correspond, selon le chirurgien équin, à 800 urgences par an, soit une moyenne de 2 par jour. Le prix de sa consultation est fixé à 72 € HT.

Dans le cas des urgences en clinique (coliques en particulier chirurgicales, plaies sous anesthésie générale, ostéosynthèse, etc.), les coûts de l’équipe spécialisée (nuits et week-ends) sont plus élevés, soit un montant de 80 000 €. Y sont inclus la rémunération brute annuelle de 44 000 € pour le vétérinaire (incluant admission et surveillance), la rémunération brute annuelle de l’astreinte du chirurgien (18 000 €), la rémunération de garde d’un auxiliaire (10 000 €), enfin le logement du vétérinaire de garde (8 000 €). Cela correspond à un total de 420 admissions par an, soit une moyenne de 1,5 par jour. Le prix de l’admission est de 190 € HT.

Dans ce cas de figure, l’établissement n’a pu suivre ce rythme d’interventions en 2011, n’ayant recensé que 250 admissions, soit un manque à gagner de 32 000 € (ou un total de 170 admissions non réalisées). Pour rester rentable, le prix de l’admission aurait dû être fixé à 320 €.

Toutefois, d’autres solutions peuvent être envisagées pour y remédier. Lorsque le nombre d’admissions prévu n’est pas atteint, Louis-Marie Desmaizières préconise « d’offrir cette continuité des soins aux confrères, ce qui est préférable à augmenter le rayon d’action des vétérinaires de la clinique sur le terrain ». De plus, il rappelle qu’il convient de déterminer à temps l’hospitalisation d’un cheval et d’accompagner le client dans sa décision. Cela permet notamment de fidéliser les propriétaires de chevaux et, qui plus est, d’assurer son chiffre d’affaires.

Enfin, pour ce chirurgien équin, la règle à suivre est la suivante : « Les structures hospitalières équipées pour les urgences doivent devenir un outil pour les vétérinaires généralistes. De plus, elles ont besoin des urgences de ces confrères pour être rentables. »

ASSURER LES URGENCES EN CLINIQUE

→ Avantages

– continuité des soins (déontologie) ;

– fidélisation des clients ;

– rentabilisation des installations ;

– rentabilisation des spécialistes.

Source : clinique 2BDS.

→ Inconvénients

– doublement des équipes jour/nuit ;

– résultats parfois décevants ;

– motivation des équipes dans le temps ;

– gestion des propriétaires d’animaux hospitalisés ;

– logistique à assurer (personnel de nettoyage, palefrenier, etc.).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr