Un nouvel EPU pour les praticiens canins - La Semaine Vétérinaire n° 1501 du 22/06/2012
La Semaine Vétérinaire n° 1501 du 22/06/2012

Anesthésie locorégionale

Actu

SANTÉ ANIMALE

Auteur(s) : STEPHAN MAHLER

Les 2 premières éditions d’un enseignement postuniversitaire (EPU) dédié à l’anesthésie locorégionale chez les carnivores domestiques se sont déroulées les 8 et 15 juin derniers, à l’ENVA et à Oniris.

Les techniques d’anesthésie locorégionale se sont considérablement améliorées ces 10 dernières années chez les carnivores domestiques, comme l’ont rappelé Christophe Desbois et Stephan Mahler, les organisateurs de cette formation proposée par Vétoquinol. Ils se sont intéressés en particulier aux apports de la neurostimulation et de l’échographie lors de la matinée de cours théoriques. La neuro-stimulation consiste à repérer les nerfs moteurs grâce à une aiguille qui délivre un courant électrique : les réponses motrices obtenues informent sur la nature et la distance du nerf. L’échographie permet de visualiser les nerfs périphériques (fémoral, sciatique, du plexus brachial) et les structures (vasculaires en particulier) à éviter. Elle est également utile pour repérer des espaces intervertébraux ou pour réaliser des blocs centraux (anesthésie péridurale et rachianesthésie).

Des rappels anatomiques ont été présentés par Céline Robert et Henry Château à l’ENVA, et par Éric Betti et Claude Guintard à Oniris. La qualité de leur iconographie et des dissections a été vivement appréciée par les participants.

Un après-midi consacré à la pratique

L’EPU s’est poursuivi par des travaux pratiques sur des cadavres et sur des chiens anesthésiés. Pour permettre aux 16 stagiaires de s’initier aux différentes techniques, 4 échographes (Scil) et 3 neurostimulateurs Téména ont été mis à leur disposition. Celui commercialisé par la société Mikan, destiné à la physiothérapie vétérinaire, possède une fonction qui permet un emploi en anesthésie locorégionale : cela en fait un appareil polyvalent, pour un prix attractif.

L’introduction de l’aiguille en direction du nerf et sous contrôle échographique est incontestablement l’étape la plus difficile à maîtriser : les stagiaires se sont entraînés sur un “fantôme”, c’est-à-dire un bloc de gélose contenant des cibles (laboratoire Gamida).

Cet EPU a donné aux participants des perspectives nouvelles en matière de prise en charge de la douleur1. À en juger par leur intérêt, il sera probablement amené à se développer.

  • 1 Un article de formation permanente sur les blocs nerveux périphériques, du même auteur, sera prochainement publié dans notre revue.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr