Intérêt de la cytologie dans le diagnostic différentiel des conjonctivites - La Semaine Vétérinaire n° 1482 du 10/02/2012
La Semaine Vétérinaire n° 1482 du 10/02/2012

FORMATION

ANIMAUX DE COMPAGNIE

Auteur(s) : ANNE GEFFRÉ*, MILEVA BERTAL**

Fonctions :
*service de biologie médicale, ENV de Toulouse. Article rédigé d’après une conférence présentée aux Journées de l’Afov, en novembre 2011

POINTS FORTS

– La surface oculaire doit toujours être nettoyée avant le prélèvement.

– La cytologie permet, dans certains cas, d’établir un diagnostic étiologique des conjonctivites, par l’identification d’agents infectieux ou de cellules cancéreuses, par exemple.

Chez les carnivores domestiques, les conjonctivites peuvent être classées en 3 catégories, selon qu’elles sont d’origine allergique ou dysimmunitaire, infectieuse ou parasitaire, ou encore tumorale. L’analyse du frottis conjonctival est utile dans tous les cas pour tenter d’établir un diagnostic étiologique. C’est un examen rapide et simple à mettre en œuvre, mais qui nécessite un certain nombre de précautions afin d’être interprétable.

MÉTHODE DE PRÉLÈVEMENT

Le mucus et les débris présents à la surface du globe gênent la lecture du frottis conjonctival. Il convient donc de les éliminer avant la réalisation de celui-ci, à l’aide de sérum physiologique ou de solutions nettoyantes oculaires. Ensuite, une goutte d’anesthésique local instillée dans chaque œil permet, le plus souvent, une perte de la sensibilité en une minute. Lorsque les lésions sont diffuses, le prélèvement peut être effectué sur la face antérieure de la membrane nictitante ou sur la conjonctive palpébrale, car elles sont plus accessibles. Lors d’atteinte circonscrite, il est pratiqué directement sur la conjonctive palpébrale. Il est réalisé à l’aide soit d’une spatule, soit d’une cytobrosse. Dans les 2 cas, le produit récolté doit être déposé délicatement sur la lame pour éviter de léser les cellules, puis coloré au May-Grünwald-Giemsa.

ÉLÉMENTS RECHERCHÉS

Inclusions

La plupart des agents infectieux bactériens et viraux impliqués dans les conjonctivites ont un tropisme épithélial. Ils provoquent des érosions ou des ulcérations, et le développement d’une réponse inflammatoire neutrophilique dans les phases aiguës. C’est à ce stade que des inclusions peuvent le plus souvent être identifiées. Par exemple, les Chlamydia se caractérisent par des inclusions basophiles, coalescentes dans le cytoplasme. La maladie de Carré, quant à elle, donne lieu à des inclusions roses dans les cellules épithéliales, de forme et de taille variables. L’herpèsvirose se présente sous divers aspects, tels qu’une infiltration neutrophilique avec des signes d’hyperplasie associés, ou bien des infiltrats mastocytaires ou lymphocytaires concomitants également d’une hyperplasie épithéliale.

Après la phase aiguë, ces conjonctivites évoluent vers des formes inflammatoires mixtes ou lympho-plasmocytaires, témoignant de la mise en place d’une immunité cellulaire spécifique.

Inflammation

Les infiltrats lympho-plasmocytaires peuvent être retrouvés lors de maladies infectieuses chroniques, ou dans des affections non infectieuses, comme une conjonctivite chronique ou folliculaire, etc.

Les infiltrats éosinophiliques sont également rencontrés dans 2 cas : une infection par un herpèsvirus ou des maladies non infectieuses telles qu’une conjonctivite éosinophilique ou allergique, une kératite éosinophilique (chez le chat), etc.

Enfin, des inflammations granulomateuses sont parfois observées lors de conjonctivite leishmanienne, avec un infiltrat inflammatoire lympho-plasmocytaire, parfois neutrophilique, associé à une hyperplasie épithéliale.

Cellules cancéreuses

> Dans le cas du carcinome épidermoïde, le prélèvement est souvent nécrotique, riche en neutrophiles et parfois pauvre en cellules épithéliales malpighiennes tumorales. Une plurinucléation avec une anisocaryose intracellulaire, ainsi qu’une nucléolation souvent importante sont fréquemment observées. La chromatine apparaît fine et dentelée.

> Lors de lymphome, une population globalement monomorphe de cellules rondes à fort rapport nucléo-cytoplasmique est présente, dont le cytoplasme est hyperbasophile, le noyau, nucléolé, et la chromatine, peu dense.

> Le diagnostic cytologique du mastocytome est, quant à lui, simple à établir et comparable à celui des autres localisations. Une infiltration souvent massive de cellules rondes, qui contiennent des granulations violettes et de taille homogène pouvant masquer le noyau lorsqu’elles sont nombreuses, est retrouvée.

> En ce qui concerne le mélanome, il se caractérise par des cellules dont le cytoplasme renferme des quantités variables de granulations noirâtres à verdâtres. Les atypies cytonucléaires sont souvent marquées (avec la présence de gros nucléoles), tout comme l’anisocaryose et l’anisocytose.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

L’ouvrage ECG du chien et du chat - Diagnostic des arythmies s’engage à fournir à l’étudiant débutant ou au spécialiste en cardiologie une approche pratique du diagnostic électrocardiographique, ainsi que des connaissances approfondies, afin de leur permettre un réel apprentissage dans ce domaine qui a intrigué les praticiens pendant plus d’un siècle. L’association des différentes expériences des auteurs donne de la consistance à l’abord de l’interprétation des tracés ECG effectués chez le chien et le chat.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr