Un Labrador mâle de 10 ans est référé au service de médecine pour épisodes de vomissements et d'anorexie récidivants.


1. Historique


Depuis plusieurs mois, le chien présente des épisodes récurrents de gastrite. Les différents traitements déjà mis en place n'ont permis qu'une amélioration transitoire et partielle des symptômes.

Au jour de la consultation au service de médecine interne, l'examen clinique révèle :
- Un amaigrissement chronique,
- Une anorexie rapportée par les propriétaires,
- Des vomissements,
- Du méléna,
- Un abattement marqué,
- Une douleur abdominale craniale.

Un diagnostic d'atteinte digestive haute est émis. Les principales hypothèses sont :
- Une atteinte néoplasique (tumeur gastrique, duodénale, etc .),
- Des ulcères ou des érosions gastroduodénales,
- Un corps étranger.

Une échographie abdominale est réalisée (Echographie N° 1, N° 2 et N°3). L'image échographique N° 4 est un exemple d'aspect normal du duodénum en coupes longitudinale et transversale. Le schéma suivant présente les différentes couches échographiques de la paroi digestive qui sont visibles sur l'ensemble de ses portions.








2. Description échographique et interprétation







Echographie N° 1

Cette image est obtenue à l'aide d'une sonde linéaire utilisée à la fréquence de 13 Mhz, il s'agit d'une coupe longitudinale du duodénum descendant.

On note sur cette coupe :
- Une difficulté de visualisation des différentes couches échographiques (voir échographie N° 4 pour comparaison),
- Un épaississement pariétal (6,3 mm ; normes : < 6 mm),
- Des éléments ponctiformes échogènes dans la lumière digestive,
- La présence d'air au sein de la portion muqueuse de la paroi duodénale.


Echographie N° 2

Cette image est également une coupe longitudinale du duodénum descendant du labrador, la même sonde et la même fréquence ont été utilisées.

On observe :
- Une perte locale de la visualisation des différentes couches échographiques,
- Un mésentère hyperéchogène, marquant une inflammation de celui-ci,
- La présence d'air dans le mésentère.

Echographie N° 3

Cette image est également obtenue à l'aide d'une sonde linéaire de 13 MHz. Il s'agit ici aussi d'une coupe longitudinale du duodénum descendant.
Elle montre un aspect festonné de la paroi duodénale (signe d'inflammation).

L'échographie a donc permis d'émettre le diagnostic de :
- Duodénite sévère (épaississement pariétal, aspect festonné, perte de visualisation des couches échographiques sur certaines portions),
- Ulcères duodénaux (présence d'air dans l'épaisseur de la paroi) dont certains sont perforants (présence d'air dans le mésentère) avec péritonite localisée adjacente.


3. Commentaires


Les ulcères duodénaux sont de diagnostic difficile. Certains symptômes, malgré leur manque de spécificité, doivent orienter le vétérinaire vers ce diagnostic :
- Méléna,
- Diarrhée,
- Vomissements,
- Anorexie,
- Douleur abdominale craniale.

Les causes d'ulcères gastro-duodénaux sont multiples et déterminer leur origine n'est pas toujours aisée :

- Causes digestives :
* gastrite aiguë,
* gastroentérite hémorragique notamment virale (parvovirose par exemple),
* MICI,
* corps étranger,
* tumeur digestive

- Causes extra-digestives :
* insuffisance rénale,
* insuffisance hépatique,
* pancréatite,
* intoxications diverses,
* médicaments (AINS, glucocorticoïdes)


Le diagnostic de certitude peut être obtenu au cours de l'examen d'échographie, il est alors possible d'observer :
- Un épaississement de la paroi digestive,
- Eventuellement une perte de la visualisation des différentes couches échographiques,
- Un aspect festonné de la paroi digestive,
- Un ulcère se visualise directement par la présence d'air au sein de la paroi digestive,
- Dans le cas de perforation, une hyperéchogénicité du mésentère, un épanchement abdominal d'aspect cellulaire et la présence d'air dans la cavité abdominale peuvent également être visibles.

D'autres examens peuvent permettre de confirmer le diagnostic d'ulcères gastro-duodénaux. Lors de transit baryté, il est observé une image en addition au niveau de l'ulcère et la présence de produit de contraste dans la cavité abdominale signe la présence d'une perforation (attention : en cas de suspicion d'ulcère gastroduodénaux, il est nécessaire d'utiliser un produit iodé non ionique pour ne pas aggraver la péritonite).


L'examen de choix reste l'endoscopie gastroduodénale qui permet une visualisation directe des ulcérations ou des érosions pariétales.


Dans le cas présenté, une laparotomie abdominale a permis de confirmer la présence de conq ulcères duodénaux dont un perforant. Une entérotomie de la portion descendante du duodénum a été réalisée avec succès (voir photo).


L'histologie a mis en évidence des lésions ulcératives d'origine purement inflammatoire peu spécifiques (service d'histopathologie animale ENVN), excluant ainsi les hypothèses d'infiltration tumorale et auto-immune.


Les examens n'ayant pas mis en évidence d'insuffisance hépatique ou rénale et l'échographie n'ayant pas montrée d'autre anomalie (notamment au niveau du pancréas), l'hypothèse d'un ancien corps étranger ayant lésé la paroi digestive et ayant ensuite été évacué a été privilégiée.
Trois mois après la chirurgie, le chien présente un examen clinique normal.




Dr Vre Renaud JOSSIER, Assistant Hospitalier,
Service d'Imagerie Médicale, CHV ENVN



Remerciements
Dr Vre M. Fusellier, Maître de conférences, Service Imagerie médicale CHV ENVN
Dr Vre K. Minier, Assistant Hospitalier, Service de Chirurgie CHV ENVN
Dr O. Sénécat, Maître de conférences, Service de Médecine interne CHV ENVN
Dr O. Albaric, European College of Veterinary Pathology, Service d'histopathologie animale, ENVN

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

Cet ouvrage a été conçu après avoir collecté, auprès d’étudiants vétérinaires et de jeunes diplômés, les 100 questions les plus importantes pour eux, pour débuter sereinement la pratique. Des experts de chaque thématique ont été ensuite contactés pour y répondre précisément. Ainsi, vous trouverez, par exemple, dans ce livre, les réponses aux questions suivantes : quelle est la prise en charge d’un animal qui vomit ? Quels sont les motifs de consultation les plus fréquents chez le lapin et les rongeurs ? Comment reconnaître une urgence ? Comment et dans quels cas administrer des glucocorticoïdes ? Comment bien négocier son salaire ? etc.Ce trésor d’expériences rassemblées ici par des vétérinaires chevronnés vous armera pour entrer en toute confiance dans la vie professionnelle.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter

Recevez toute l’information vétérinaire directement sur votre boite mail.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK