Une chienne femelle croisée colley de 11 ans est présentée au service des urgences de l'ENVN pour cervicalgie marquée, anorexie et abattement.


1. Historique


Les propriétaires ont déjà consulté il y a 15 jours leur vétérinaire traitant : un traitement à base d'AINS a alors été mis en place. Aucune amélioration n'a été observée.
L'examen clinique montre :
• Un abattement marqué et une amyotrophie généralisée,
• Une douleur marquée à la manipulation des cervicales (quel que soit le sens de manipulation),
• Un port de tête bas et penché à gauche (voir photographie 1),
• Une scoliose et une asymétrie des reliefs osseux des premières vertèbres cervicales,
• Des symptômes respiratoires alliant une dyspnée inspiratoire et une polypnée (voir vidéo),
• Des troubles de la déglutition.

Un diagnostic d'atteinte ostéo-articulaire chronique localisée en région cervicale associée à une atteinte haute de l'appareil respiratoire est émis.

Des radiographies des cervicales en vue de profil (radiographie 1) et de face (radiographie 2) sont effectuées.
Vu les symptômes cliniques de l'animal, les radiographies ont été réalisées en limitant les contraintes, sans rechercher à obtenir des incidences parfaites.


2. Description radiographique et interprétation






Radiographie N° 1

La radiographie N° 1 est une vue de profil des vertèbres cervicales.
On observe :
• Un effet masse situé ventralement aux vertèbres C1 et C2 et provoquant un déplacement ventral du larynx sans délimitation lésionnelle,
• La présence de multiples zones de calcification des tissus mous ventralement aux vertèbres C1 et C2,
• Une lésion de type mixte à forte prédominance lytique atteignant l'arc vertébral et le corps de l'atlas,
• Une subluxation atlanto-axiale.

Radiographie N° 2

La radiographie N° 2 est une vue de face des vertèbres cervicales.
Sur ce cliché, sont visibles :
• Une déviation à gauche de la trachée,
• Une lyse complète de l'aile de l'atlas gauche et une lésion mixte avec lyse partielle de l'aile droite
• La minéralisation des tissus mous observée sur la vue de profil est retrouvée latéralement à gauche de C1 et C2.


Ces signes radiographiques sont en faveur d'une masse située ventralement et latéralement à gauche de l'atlas et ayant entrainé une lyse complète de l'aile gauche et partielle de l'arc dorsal et de l'aile droite de l'atlas. Cette lyse est responsable d'une instabilité sévère des articulations atlanto-axiale et atlanto-occipitale.

Cette masse repousse ventralement et à gauche la trachée et le larynx, cette déviation est à l'origine des symptômes respiratoires et des troubles de la déglutition observés.

La principale hypothèse retenue est celle d'une tumeur.
En revanche, l'aspect radiographique extrêmement remanié de la zone ne permet pas de faire la différence entre tumeur osseuse ou des tissus mous.



3. Commentaires


Lorsque des phénomènes d'ostéolyse sont observés sur une radiographie, deux principales hypothèses sont retenues :
• Néoplasique,
• Inflammatoire (infectieux ou non).

Des signes radiographiques d'ostéoprolifération accompagnent également ces deux affections.

Il est le plus souvent difficile de faire la différence entre ces deux affections. Même si la clinique permet de hiérarchiser ces hypothèses, des biopsies osseuses avec analyses histologique et bactériologique sont fréquemment nécessaires pour obtenir le diagnostic de certitude.

Cependant, dans certains cas, les signes radiographiques sont très évocateurs d'une tumeur osseuse :
• Une ostéolyse marquée (diminution de la densité osseuse, amincissement des corticales),
• Une ostéoprolifération importante notamment d'aspect radié dans le cas des ostéosarcomes,
• Une localisation préférentielle, notamment dans les cas d'ostéosarcome et par ordre de fréquence : radius distal, humérus proximal, tibia proximal, fémur distal.
• Une zone de transition étendue (la zone de transition correspond à la distance séparant le centre d'une lésion osseuse et la trame osseuse normale).

Même dans ces cas très évocateurs, une analyse histologique est indispensable pour obtenir un diagnostic de certitude et l'origine histologique de la tumeur.


Dans le cas présenté, l'hypothèse inflammatoire (abcès, granulome, etc.) semble très peu probable au vu des commémoratifs, de la clinique (absence d'hyperthermie notamment), de l'ostéolyse sévère et de l'effet masse observés à la radiographie.

Etant donné l'importance des symptômes cliniques, l'état algique de l'animal et l'absence de possibilité thérapeutique, une euthanasie a été demandée par les propriétaires.

L'autopsie de l'animal a confirmé :
• L'existence d'une tumeur de la région cervicale,
• Une ostéolyse totale de l'aile de l'atlas gauche, partielle de l'aile droite,
• Une infiltration tumorale des muscles sterno-céphaliques jusqu'en regard de la vertèbre cervicale C3.
L'autopsie a également mis en évidence trois métastases costales.

L'histologie a montré qu'il s'agissait d'un sarcome, mais l'aspect très remanié de la tumeur n'a pas permis d'en déterminer l'origine (ostéosarcome, hémangiosarcome, rhabdomyosarcome et neurofibrosarcome sont les principales hypothèses).

Dr Vre Renaud JOSSIER, assistant hospitalier,
Service d'Imagerie Médicale, ENVN

Remerciements :
M. Fusellier, maître de conférences, Service Imagerie CHV ENVN.
Merci également au Dr F. Nguyen du service d'autopsie de l'ENVN pour l'autorisation d'utilisation des résultats d'autopsie et d'histologie.
Merci au Dr Deschamps du service des urgences de l'ENVN.
Merci au Dr O. Marie-Magdeleine pour les illustrations de ce cas (photographie et vidéo).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

Cet ouvrage a été conçu après avoir collecté, auprès d’étudiants vétérinaires et de jeunes diplômés, les 100 questions les plus importantes pour eux, pour débuter sereinement la pratique. Des experts de chaque thématique ont été ensuite contactés pour y répondre précisément. Ainsi, vous trouverez, par exemple, dans ce livre, les réponses aux questions suivantes : quelle est la prise en charge d’un animal qui vomit ? Quels sont les motifs de consultation les plus fréquents chez le lapin et les rongeurs ? Comment reconnaître une urgence ? Comment et dans quels cas administrer des glucocorticoïdes ? Comment bien négocier son salaire ? etc.Ce trésor d’expériences rassemblées ici par des vétérinaires chevronnés vous armera pour entrer en toute confiance dans la vie professionnelle.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter

Recevez toute l’information vétérinaire directement sur votre boite mail.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK