Un épagneul breton mâle castré de 3 ans est présenté au service d'urgences de l'ENVN pour dysurie.


1. Historique


L'animal est admis au service des urgences deux jours après avoir subi une castration ante-scrotale. L'examen clinique montre :
• Une incontinence urinaire à vessie pleine,
• Aucune anomalie au niveau de la cicatrice de castration.

Un sondage urinaire a été tenté à plusieurs reprises sans succès, la sonde ne pouvant être introduite au delà des premiers centimètres.

Une obstruction urétrale est diagnostiquée. Les principales hypothèses étiologiques sont :
• Des calculs urétraux,
• Une tumeur urétrale,
• Une fracture de l'os pénien,
• Une origine inflammatoire,
• Une compression par les tissus adjacents.

Des radiographies de l'abdomen et de l'urètre (non présentées ici) ont permis d'exclure la présence de calculs radio-opaques ainsi qu'une éventuelle fracture de l'os pénien. En revanche, une dilatation marquée de la vessie est observée.

Une échographie abdominale est ensuite réalisée pour exploration complète de l'appareil urinaire. Sont présentées ici :
• Deux coupes longitudinales du trigone vésical et de l'urètre prostatique (images N°1 et N°2),
• Une coupe transversale de la prostate et de l'urètre prostatique (image N°3),
• Deux coupes longitudinales de l'urètre pénien (images N°4 et N°5).



2. Description radiographique et interprétation





Images N°1 et N°2

Ces deux images sont des coupes longitudinales du trigone vésical et de l'urètre prostatique (sonde sectorielle de 7,5 Mhz).
On observe une dilatation majeure de la vessie et de l'urètre prostatique ainsi qu'une dilatation de la partie proximale de l'urètre pelvien.

Aucune autre anomalie n'est notée :
• L'urine apparait anéchogène, aucun élément en suspension n'est visible,
• Le parenchyme prostatique est modérément hétérogène (aspect normal),
• Les parois vésicale et urétrale sont lisses et régulières.


Image N°3

Sur cette coupe transversale de la prostate, réalisée avec une sonde sectorielle de 7,5 MHz, la gauche de l'animal se trouve par convention à droite de l'image,comme sur toutes les coupes transversales d'un organe abdominal.

Aucune anomalie du tissu prostatique n'est observée.
En revanche, on retrouve encore ici la dilatation sévère de l'urètre prostatique, sa lumière atteignant 7 mm de diamètre (la lumière urétrale est normalement virtuelle).

Images N°4 et N°5

Des coupes longitudinales de l'urètre pénien, obtenues à l'aide d'une sonde linéaire de 13 Mhz, sont ici présentées.
On observe une dilatation marquée de la portion pénienne de l'urètre (4 mm de diamètre). Cette dilatation s'arrête brutalement en regard de la cicatrice de castration (réalisée dans le plan médian).


L'os pénien est visible dorsalement à l'urètre (donc sous l'urètre sur l'image échographique) comme une ligne hyperéchogène associée à une ombre acoustique incomplète.


L'examen échographique des reins révèlent une pyélectasie bilatérale modérée.


Un diagnostic de sténose cicatricielle urétrale associée à une pyélectasie bilatérale modérée consécutive à la castration est donc établi au vu des résultats de l'échographie.

3. Commentaires


L'obstruction urétrale est une urgence chez le chien comme chez le chat.
Il est donc essentiel de connaître les principales techniques d'imagerie utilisée pour l'exploration de l'urètre, la détermination de la cause de l'obstruction permettant d'éviter une éventuelle récidive.


La radiographie sans préparation permet de rechercher :
• Une fracture de l'os pénien,
• La présence de calculs radio-opaques.

Il est conseillé de réaliser au moins deux radiographies de profil : une avec les membres pelviens en extension et une autre avec les membres en flexion afin d'éviter les superpositions avec les fémurs et le bassin.




Seuls les calculs d'oxalates et de phosphates ammoniaco-magnésiens sont visibles à la radiographie. Ils sont le plus souvent retrouvés juste en amont de l'os pénien ou au niveau de l'arcade ischiatique.
Les calculs d'urates et de cystine sont radio-transparents.

La réalisation d'une urétrographie rétrograde permet la visualisation des calculs radio-transparents comme des images sphériques en soustraction.

D'autres anomalies peuvent être détectées :
• Les sténoses urétrales (diminution de la lumière urétrale),
• Les perforations urétrales (fuite du produit de contraste dans les tissus environnants),
• Les tumeurs urétrales (images pariétales en soustraction).

Trois zones urétrales présentent un rétrécissement physiologique, à ne pas confondre avec une sténose urétrale :
• Au niveau de l'arcade ischiatique, à la frontière entre urètres pelvien et pénien,
• A la jonction urètre prostatique et pelvien,
• Au niveau du col vésical.


Les radiographies avec et sans produit de contraste ne sont pas toujours suffisantes pour mettre en évidence la cause de l'obstruction urétrale. L'échographie urétrale vient alors compléter l'examen.

L'urètre prostatique est facilement évaluable en recherchant le trigone vésical, puis en repérant la prostate.
Seule la partie proximale de l'urètre pelvien est explorable, sa partie distale n'étant accessible qu'à l'aide d'une sonde échographique transrectale ou transvaginale.

La portion pénienne de l'urètre est généralement d'accès aisé, l'os pénien se positionnant le plus souvent dorsalement à celui-là. Cependant, il entoure parfois complètement l'urètre rendant impossible son exploration. Sa position très superficielle doit faire préférer l'utilisation d'une sonde linéaire de haute fréquence (au moins 10 Mhz).


L'urètre apparaît alors normalement en coupe longitudinale comme une structure linéaire avec une fine bande interne anéchogène (urine). La paroi est visualisable par deux couches difficiles à différencier (une couche échogène interne et une couche hypoéchogène externe). Cet aspect en couche est retrouvé plus facilement sur les coupes transversales.
L'examen échographique de l'urètre n'est pas toujours aisé, l'introduction d'une sonde urétrale en facilite le repérage.


L'échographie permet de mettre en évidence :
• Les calculs urétraux (structure hyperéchogène géométrique avec cône d'ombre associé),
• Les tumeurs urétrales (elles sont généralement symétriques et remontent proximalement dans le trigone vésical),
• Les sténoses urétrales,
• Les compressions par les tissus adjacents.

En outre, l'échographie permet de réaliser une exploration complète de l'appareil urinaire et notamment la recherche d'une pyélectasie ou d'une hydronéphrose consécutive à une obstruction urétrale prolongée.


Dans le cas présenté, l'échographie a permis d'obtenir le diagnostic de sténose cicatricielle. Une urétrostomie a été réalisée avec succès.

Dr Vre Renaud JOSSIER, assistant hospitalier,
Service d'Imagerie Médicale, ENVN

Remerciements :
M. Fusellier, Maître de conférences, Service Imagerie CHUV ENVN
M. Charbonneau , Assistant Hospitalier, Service des urgences CHUV ENVN

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

Cet ouvrage a été conçu après avoir collecté, auprès d’étudiants vétérinaires et de jeunes diplômés, les 100 questions les plus importantes pour eux, pour débuter sereinement la pratique. Des experts de chaque thématique ont été ensuite contactés pour y répondre précisément. Ainsi, vous trouverez, par exemple, dans ce livre, les réponses aux questions suivantes : quelle est la prise en charge d’un animal qui vomit ? Quels sont les motifs de consultation les plus fréquents chez le lapin et les rongeurs ? Comment reconnaître une urgence ? Comment et dans quels cas administrer des glucocorticoïdes ? Comment bien négocier son salaire ? etc.Ce trésor d’expériences rassemblées ici par des vétérinaires chevronnés vous armera pour entrer en toute confiance dans la vie professionnelle.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter

Recevez toute l’information vétérinaire directement sur votre boite mail.

Vidéo : Comment s'inscrire aux lettres d'informations du Point Vétérinaire

Retrouvez-nous sur
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK