Congés et absences > Maladie

Question :

Notre auxiliaire vétérinaire (échelon 4 avec plus de 10 ans d'ancienneté, à temps plein 35 heures, salaire mensuel aligné sur les grilles de la convention collective) est absent pour maladie depuis un mois. Doit-on lui payer ses indemnités journalières de Sécurité Sociale (autrement dit, avancer ses indemnités journalières, puis se faire rembourser dans un second temps par la Sécurité Sociale) ? Ou, doit-on lui déduire de son salaire ses IJSS, qu'il touchera directement ? A t-on le choix entre les deux options ? Et par ailleurs, quel pourcentage du salaire de référence doit-on lui payer pour son montant des indemnités journalières complémentaires ? Ce pourcentage est-il dégressif avec le temps et si oui, de quelle façon ?

A propos de l'auteur
Jean-Pierre Kieffer


Doté d'une expérience de 36 ans en pratique canine, Jean-Pierre Kieffer (T 75) a exercé en région parisienne. Il a également assumé des responsabilités syndicales au niveau national pendant une vingtaine d'années, ainsi que des responsabilités ordinales régionales pendant 12 ans à la Commission d’examen des contrats de travail.

Négociateur des conventions collectives vétérinaires, au titre de la représentation patronale, il a également dispensé des formations de droit du travail, destinées aux entreprises vétérinaires. Jean-Pierre Kieffer est l'un des auteurs de La Semaine Vétérinaire, traitant les sujets qui touchent au droit du travail.

Retrouvez tous les outils de gestion vétérinaire dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK