Recrutement > Contrat de travail

Question :

En tant que vétérinaire intervenant en apiculture, je souhaiterais m'adjoindre les services de Techniciens Sanitaires Apicoles (TSA). Un modèle de convention prévoit à peu près tout sauf le mode de rémunération. Il y a deux solutions. La premières serait que le TSA ait un statut de travailleur indépendant et facture ses services au vétérinaire. Mais pour le moment, peu de TSA acceptent de faire les démarches pour avoir ce statut. La deuxième solution serait de salarier le TSA. Le problème c'est que les interventions demandées ne seront pas prévisibles longtemps à l'avance, qu'elles seront fontion de la météo et que le nombre d'heures requis pour accomplir le travail n'est pas non-plus prévisible. J'aimerais savoir comment rédiger un contrat de travail dans ces conditions.

A propos de l'auteur
Jean-Pierre Kieffer


Doté d'une expérience de 36 ans en pratique canine, Jean-Pierre Kieffer (T 75) a exercé en région parisienne. Il a également assumé des responsabilités syndicales au niveau national pendant une vingtaine d'années, ainsi que des responsabilités ordinales régionales pendant 12 ans à la Commission d’examen des contrats de travail.

Négociateur des conventions collectives vétérinaires, au titre de la représentation patronale, il a également dispensé des formations de droit du travail, destinées aux entreprises vétérinaires. Jean-Pierre Kieffer est l'un des auteurs de La Semaine Vétérinaire, traitant les sujets qui touchent au droit du travail.

Retrouvez tous les outils de gestion vétérinaire dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK