Plan de stérilisation/castration des chats errants

05.05.2017 à 11:57:36 |
Stérilisation des chats
© D.R.

Ma présence en tant que vétérinaire au centre a permis la mise en place d’un programme de stérilisation/castration des chats errants nommé le « Trap-neuter-release programme (TNR) ».

Ma présence en tant que vétérinaire au centre a permis la mise en place de consultations au centre et à domicile pour les gens dans le besoin. Elle a également permis la mise en place d’un programme de stérilisation/castration des chats errants. On le nomme le « Trap-neuter-release programme (TNR) ». Ce dernier est un programme de capture-stérilisation/castration-relâchement pour les chats sauvages.

Les chats sont soit déposés au centre par des associations soit directement capturés par les soigneurs animaliers sur place. On utilise des pièges « have-a-heart-trap ». Ce sont des trappes spécialement conçues pour piéger les animaux sauvages et reconnus comme une méthode humaine et efficace pour le contrôle de la population des chats sauvages. Une fois capturés, je réalise un examen général complet. L’animal est déparasité et stérilisé ou castré. Des traitements particuliers sont réalisés si nécessaire. Si l’animal est docile et que l’on peut envisager une adoption, il est alors vacciné et envoyé dans une famille d’accueil. Les chats sauvages sont relâchés dans leur milieu initial, là où ils ont été capturés.
Tous les animaux opérés sont identifiés par une entaille dans le pavillon auriculaire.

Le programme TNR permet non seulement une réduction de la population des chats errants mais aussi un contrôle des maladies vectorielles et zoonotiques. Tout cela contribue à une vie plus agréable et moins stressante pour l’animal. C'est également une solution non toxique contre les nuisibles puisqu’il s'agit d’une éradication naturelle ne faisant pas appel à des produits chimiques. En conclusion, ce programme permet au chat sauvage de coexister avec la population humaine.

 

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK