Virbac lance l’opération Web “Mal élevé, pas forcément”

27.10.2017 à 15:09:16 |
Bouledogue anglais sur un canapé
© marcoventuriniautieri - iStock

Destinée aux propriétaires, cette opération cible les comportements indésirables du chien mâle, avec le support d’une vidéo et d’un grand jeu-concours.

« Elle vise à les inciter à consulter leur vétérinaire, via une vidéo humoristique de 43 secondes postée sur les media sociaux. Cette vidéo, à partager sans modération, est accompagnée d'un grand jeu-concours ».

Lorsque des comportements indésirables sont observés (marquage urinaire, fugue, chevauchements, compétition inter-mâles, etc.), 

« le vétérinaire peut alors leur proposer une solution pour inhiber la testostérone temporairement. Deux résultats sont possibles : si les comportements indésirables du chien ont cessé ou diminué, la castration peut être proposée. Si en revanche, la pose d'implant n'a entraîné aucune modification comportementale, la testostérone n'est sans doute pas la cause des troubles comportementaux observés chez le chien ; la castration n'est probablement pas la solution » explique le communiqué du laboratoire. Le jeu est disponible pour les propriétaires. Virbac propose une solution alternative à la castration chirurgicale : l’implant de desloréline (Suprelorin®). Il met aussi à disposition des praticiens des outils de communication : livrets d’information, totems dédiés, kit digital.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK