Viande cellulaire : un début de réponse positive de la FDA - Le Point Vétérinaire.fr

Viande cellulaire : un début de réponse positive de la FDA

Tanit Halfon

| 23.11.2022 à 17:46:00 |
© iStock-anyaivanova

Pour la première fois, l’Agence fédérale américaine a validé la première étape de contrôle d’un aliment à base de cellules animales cultivées. Plusieurs étapes restent toutefois à franchir avant une éventuelle mise sur le marché.

Aux Etats-Unis, la viande cellulaire pour l’alimentation humaine fait partie des innovations soutenues officiellement par les autorités publiques. Depuis 2019, la Food and drug administration (FDA), sous l’autorité du département de la santé des Etats-Unis, et la Food safety and inspection service (USDA-FSIS), sous l’autorité de département de l’agriculture, ont, en effet, signé un accord répartissant les rôles et responsabilités pour le contrôle de ces aliments.

Dans ce cadre, la FDA appelle les entreprises du secteur à la solliciter pour une « consultation préalable à la mise sur le marché ». Comme expliqué sur le site de l’Agence fédérale, ce processus est volontaire, et permet à la FDA d’informer les entreprises sur les points clés du cadre règlementaire. Et pour la première fois, la FDA vient de terminer sa première consultation, a-t-il été annoncé par voie de communiqué de presse en date du 16 novembre 2022.

« Nous avons évalué les informations qu’UPSIDE Foods a soumises à l'agence et n'avons pas d'autres questions à l'heure actuelle concernant la conclusion de sécurité de la firme, a indiqué l’Agence. L'entreprise utilisera la technologie de la culture de cellules animales pour prélever des cellules vivantes sur des poulets et les cultiver dans un environnement contrôlé pour fabriquer l'aliment à base de cellules animales cultivées. »

Une première étape

Pour cette consultation, la FDA vérifie plusieurs points : modalités de collecte et de stockage des cellules, process de culture et de différenciation cellulaire, conditionnement final du produit.

« Ce n’est pas un processus d’approbation, a bien souligné l’Agence. Cela signifie qu’après notre évaluation minutieuse des données et des informations partagées par la société, nous n'avons pas d'autres questions pour le moment sur la conclusion de sécurité de la société. » Malgré tout, ce premier pas montre bien que la trajectoire suivie par la société est la bonne, ce qui ouvre la voie à une future commercialisation. Pour y arriver, « l'installation dans laquelle il est fabriqué doit également satisfaire aux exigences applicables du ministère américain de l'agriculture (USDA) et de la FDA. Outre les exigences de la FDA, notamment l'enregistrement de l'installation pour la partie culture cellulaire, l'établissement de fabrication doit obtenir une autorisation d'inspection de l'USDA-Food Safety and Inspection Service (FSIS) pour les parties récolte et post-récolte et le produit lui-même doit obtenir une marque d'inspection de l'USDA. »

« Notre objectif est de soutenir l'innovation dans les technologies alimentaires tout en maintenant toujours comme priorité la production d'aliments sûrs », est la ligne de conduite de l’Agence. Dans cette optique, il est prévu un guide complet à destination des entreprises du secteur, pour faciliter leur développement, conformément à la réglementation.

Pour rappel, le secteur de la viande cellulaire reste encore en phase de recherche et développement, et doit aussi passer le stade de la production de masse pour pouvoir commercialiser les aliments à un coût raisonnable. A ce jour, Singapour est le seul pays à avoir autorisé une mise sur le marché d’une viande cellulaire : cette autorisation avait été accordée en 2020, pour des nuggets de poulet produits par la start-up américaine Eat Just.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application