Vétos-Entraide est engagé sur le mentorat

Marie Babot et Thierry Jourdan

| 18.02.2022 à 12:12:00 |
© PeopleImages/iStockphoto

Dans la poursuite de ses actions et de sa réflexion portant sur les jeunes générations vétérinaires, Vétos-Entraide s’est penché sur la thématique du mentorat.

Les étudiants ne semblent pas assez préparés au passage de l’école vétérinaire vers l’exercice professionnel et ne se sentent pas assez soutenus par leurs aînés. Restaurer du lien entre les générations, promouvoir de la confraternité est indispensable au démarrage puis à l’insertion dans le monde professionnel : le mentorat est approprié à ce développement. Le mentorat, relation d’aide bénévole et bienveillante entre une personne expérimentée et une autre en devenir, nous est apparu bénéfique pour agir sur certains leviers, en particulier pour que les jeunes aient une idée des métiers qu’ils souhaitent exercer, puis réussissent à s’épanouir dans une activité ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Marie Babot et Thierry Jourdan

2 commentaires
avatar
Michel Dupres, Vétérinaire le 19-02-2022 à 11:36:27
Le mentorat "véritable" se fait avec un mentor qui n'est pas dans le même secteur d'activité : cela permet de concentrer la relation sur l'humain et le vécu, et de laisser véritablement le libre arbitre sur la technique et le métier au mentore. Voir tout ce qui a été développé sur le sujet outre atlantique... Cela garantie aussi réellement toute absence ou veleite du mentor de "prendre la main". Je crois que les OPV auraient vraiment intérêt sur le sujet à sortir justement du microcosme vétérinaire et à se rapprocher des CCI par exemple IME auprès de la CCI de Paris (message pour Thierry : je peux te mettre en relation avec Dominique Restino). Et cela est aussi une invitation a mentorer des jeunes entrepreneurs dans des secteurs d'activité sans rapport avec l'univers vétérinaire mais qui viennent les mêmes soucis de "jeune chef d'entreprise" et souvent en "phase de croissance intense".
avatar
Michel Dupres, Vétérinaire le 19-02-2022 à 11:38:14
Pas "viennent" mais "vivent"... soucis de correcteurs de frappe sur clavier visuel du smartphone...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application