"Vétérinaires pour tous" renaît de ses cendres - Le Point Vétérinaire.fr

"Vétérinaires pour tous" renaît de ses cendres

Valentine Chamard | 04.02.2021 à 12:31:33 |
médecine vétérinaire solidaire
© sanjagrujic - iStock

Le SNVEL, l’Afvac et l’Ordre s’associent pour recréer le réseau de médecine vétérinaire solidaire.

Un plan d’action inédit contre l’abandon des animaux de compagnie a été instauré par le gouvernement. Parmi les mesures prises, le soutien de la médecine solidaire, avec une enveloppe de 4 millions d’euros promise par le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie. Suite à ces annonces, les organisations professionnelles vétérinaires (SNVEL, Afvac et CNOV) adressent un message aux praticiens : « Vous faites quotidiennement le constat que de nombreux propriétaires n'ont pas de ressources suffisantes pour faire soigner leurs animaux et qu’ils recherchent des solutions pour éviter de renoncer aux soins, avec parfois un risque d’abandon. Vous-même êtes souvent amené à jouer ce rôle social en abandonnant tout ou partie de vos honoraires. Notre profession, fortement engagée pour le bien-être animal et consciente de l’importance du lien qui lie le propriétaire à son animal, se mobilise pour relancer l’action Vétérinaires Pour Tous afin d’aider les personnes démunies à soigner leurs animaux de compagnie en leur permettant de faire face aux frais vétérinaires nécessaires ». Pour ce faire, un réseau associatif doit être créé « pour agir en synergie avec les services sociaux et les collectivités territoriales, et en complémentarité des actions des associations de protection animale. L’action sera regroupée par région, avec des antennes départementales, nos contacts officiels seront les DRAFF (région) et les DDPP (départements) ». Ces pourquoi les trois organisations s’associent dans cette démarche et appellent les praticiens à se mobiliser, « que ce soit pour être les acteurs de cette médecine solidaire, ou pour assurer la gestion de ces associations régionales ». La présentation du projet est disponible sur le site de l’Ordre. Par ailleurs, les vétérinaires intéressés sont invités à se faire connaître via une enquête.

Valentine Chamard
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application