Vetencolere : « Notre diplôme n’est pas à vendre »

Tanit Halfon | 12.02.2021 à 09:59:49 |
vetencolere.fr
© Marie Cauchois

Le mouvement lancé par la vétérinaire Marie Cauchois, contre l’ouverture de l’enseignement vétérinaire au privé, passe à la vitesse supérieure, avec la création d’un site internet, et prochainement d’une structure associative.

  Depuis la création le 16 novembre dernier, de la page facebook « Contre la création d’écoles vétérinaires privées », par la vétérinaire Marie Cauchois, plusieurs vétérinaires et étudiants, se sont joints à elle, pour exprimer leur colère contre ce projet. Pour eux, le vote de la loi n’est pas synonyme de fin du combat. Explications avec Marie Cauchois. > Aujourd’hui, où en êtes-vous de la structuration du groupe ? Nous nous sommes structurés autour d’un bureau de 12 personnes, des praticiens de tout secteur, mais aussi des étudiants et un enseignant-chercheur. En plus de la page facebook publique, qui compte 3300 abonnés, nous avons créé ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK