Vente d'animaux sauvages vivants: l'OIE livre ses recommandations

Clothilde Barde | 26.04.2021 à 08:30:00 |
© ioriyoshizuki

Face aux risques sanitaires importants des marchés traditionnels qui commercialisent des animaux vivants, l'Organisation mondiale de la santé animale a émis des recommandations le 12 avril dernier.

Réduire les risques pour la santé publique. Tel est l'objectif du récent rapport de l'OIE, de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) et de l'UNEP (Programme des Nations Unies pour l'environnement) portant sur les risques pour la santé publique de la vente de mammifères sauvages vivants dans les marchés traditionnels de certaines régions du monde, qui vient de paraitre. En effet, à l'instar de la pandémie actuelle de COVID-19 (SRAS-CoV-2), certaines des maladies zoonotiques qui sont apparues ces dernières années trouvent leur origine dans le commerce d'animaux sauvages, selon les experts. Bien ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK