Varroa destructor : des avancées dans la compréhension du comportement hygiénique de l’abeille

Tanit Halfon | 01.02.2021 à 17:41:08 |
abeilles avec Varroa destructor
© iStock-Bee-individual

Des chercheurs ont identifié des composés chimiques spécifiquement sécrétés dans les alvéoles parasitées par Varroa. Ces molécules sont reconnues par les abeilles dites hygiéniques.

Une équipe de chercheurs de l’Inrae, du CNRS, de l’Université de Rennes, de l’ITSAP-Institut de l’abeille, et de l’Université d’Otago en Nouvelle-Zélande, ont identifié 6 composés chimiques impliqués dans le comportement hygiénique de l’abeille Apis mellifera, face au parasite Varroa destructor. L’article présentant ces résultats de recherche, a été publié le 25 janvier dans la revue Nature Chemical Biology. Ce comportement, dit VSH (pour Varroa Sensitive Hygiene ou comportement hygiénique spécifique au varroa), est une réaction de défense de l’abeille qui va permettre de diminuer la pression en varroa dans les colonies. Les abeilles vont désoperculer les alvéoles parasitées, et éliminées ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK