Une seconde jeunesse pour les SIQO

Tanit Halfon | 04.07.2018 à 12:15:28 |
marché
© CR

Le conseil économique, social et environnemental a voté à l’unanimité le 19 juin un avis destiné à améliorer les signes officiels de qualité et d’origine des produits alimentaires. Une actualisation des cahiers des charges, un nouveau sigle bio, local et équitable, ainsi qu’une information plus claire pour le consommateur sont notamment recommandés.

Le 19 juin, le conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté à l’unanimité, à raison de 145 voix pour, 0 contre et 0 abstention, l’avis de la section de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation listant 18 préconisations pour améliorer les signes officiels de qualité et d’origine des produits alimentaires (SIQO). Les premières recommandations visent à harmoniser et compléter les cahiers des charges. Il est notamment proposé d’établir un socle d’exigences minimales communes aux cahiers des charges des AOP et IGP (appellation d’origine protégée et indicateur géographique protégé), excluant l’usage du lait pasteurisé. De la même manière, les cahiers des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK