Une mortalité des abeilles réunionnaises en hausse avec Varroa

Tanit Halfon | 19.02.2019 à 10:52:33 |
abeilles varroa
© CR

Un an après la détection de Varroa destructor sur l'île de La Réunion, le taux de mortalité s’élève à 37%.

Le 3 mai 2017, le parasite Varroa destructor était détecté dans un rucher de l’île de la Réunion. 6 mois après, toute l’île était touchée. Afin d’évaluer l’impact du parasite sur les colonies d’abeilles, une première enquête est menée de mars à juin 2018 auprès de 122 apiculteurs demandeurs d’un appui technique du groupement de défense sanitaire. Le résultat : 949 colonies déclarées mortes sur 4179, soit un taux moyen de mortalité de 22,7%*, atteignant les 64,1% pour la partie ouest de l’île contre 11,7% pour le sud. Et ce taux continue de grimper. « L’Anses a procédé à une 2ième enquête, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK