Une mortalité des abeilles réunionnaises en hausse avec Varroa

Tanit Halfon | 19.02.2019 à 10:52:33 |
abeilles varroa
© CR

Un an après la détection de Varroa destructor sur l'île de La Réunion, le taux de mortalité s’élève à 37%.

Le 3 mai 2017, le parasite Varroa destructor était détecté dans un rucher de l’île de la Réunion. 6 mois après, toute l’île était touchée. Afin d’évaluer l’impact du parasite sur les colonies d’abeilles, une première enquête est menée de mars à juin 2018 auprès de 122 apiculteurs demandeurs d’un appui technique du groupement de défense sanitaire. Le résultat : 949 colonies déclarées mortes sur 4179, soit un taux moyen de mortalité de 22,7%*, atteignant les 64,1% pour la partie ouest de l’île contre 11,7% pour le sud. Et ce taux continue de grimper. « L’Anses a procédé à une 2ième enquête, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application