Une fiche technique pour la mise à mort dans les élevages avicole et cunicole

Tanit Halfon

| 12.10.2021 à 17:02:00 |
© Samuel Boucher

La fiche présente les différentes situations où la mise à mort est à envisager. Elle a été élaborée conjointement par l’Itavi et la SNGTV.

Un groupe de travail Itavi-SNGTV a élaboré une fiche sur les bonnes pratiques de mise à mort dans les élevages avicole et cunicole. A ce stade, une première fiche identifiant les situations où la mise à mort est nécessaire, a été publiée sur le site de l’Itavi. Ce travail s’inscrit dans le cadre de la mise en conformité de nos textes avec la réglementation européenne. Actuellement, en effet, le droit national n’autorise la mise à mort en élevage que dans trois situations possibles (art. R.241-78) : en cas de lutte contre les maladies réglementées, pour les animaux élevés pour leur fourrure, pour les poussins et embryons refusés dans les couvoirs.

Pour les éleveurs, le point de départ est de se poser trois questions :

- L’animal est-il visiblement malade ?

- L’animal est-il handicapé ou blessé ?

- L’animal a-t-il des difficultés d’accès à l’eau et/ou à l’aliment ?

Suivant la réponse, deux solutions sont possibles : soit une mise en infirmerie pour récupération ; soit une mise à mort rapide dans l’élevage.

Par ailleurs, plusieurs arbres décisionnels ont été élaborés : un pour les volailles, trois pour les lapins (lapereau non sevré, lapin sevré/en croissance, adulte). Ils ne sont pas disponibles dans la fiche mais leur présentation est inclue dans la formation de référent en bien-être animal.

Pour la suite, l’objectif est d’élaborer un cahier des charges des méthodes de mise à mort d’urgence.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application