Une consultation européenne pour harmoniser l'évaluation des résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments

Michaella Igoho-Moradel

| 06.07.2022 à 09:15:00 |
© EU/ROBERT MEERDING

Les parties prenantes, dont les vétérinaires, ont jusqu’au 31 aout 2022 pour faire part de leurs commentaires sur les recommandations formulées par l’EMA et l'EFSA visant à harmoniser l'évaluation de l'exposition aux résidus de médicaments vétérinaires, d'additifs alimentaires et de pesticides dans les aliments d'origine animale.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont publié un rapport sur le développement d'une approche harmonisée pour évaluer l'exposition des citoyens de l'Union européenne (UE) aux résidus de médicaments vétérinaires, d’additifs alimentaires et de pesticides dans les aliments d'origine animale.

Les autorités sanitaires européennes rappellent que la présence de résidus dans les aliments d'origine animale est réglementée dans l'UE pour garantir la sécurité des consommateurs. Actuellement, des règlementations spécifiques s’appliquent selon que les résidus proviennent de médicaments vétérinaires, d'additifs alimentaires ou de pesticides. « Bien que les méthodologies reposent sur des principes communs, elles diffèrent dans leurs approches scientifiques, leurs données et leurs pratiques, et peuvent aboutir à des résultats différents » précisent les agences dans un communiqué commun. Pour éviter des incohérences, la Commission européenne a mandaté en 2020 l'EMA et l'EFSA pour développer une approche harmonisée de l'exposition des consommateurs.

Leur rapport est le résultat des travaux menés par un groupe d'experts issus du Comité des médicaments vétérinaires (CVMP) de l'EMA, de l'EFSA, de spécialistes ayant une expérience au sein du Comité mixte FAO/OMS d'experts sur les additifs alimentaires (JECFA ) et du Joint Meeting Committee on Pesticide Residues (JMPR) et d'un observateur de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA).

L'EMA et l'EFSA proposent un ensemble de recommandations pour harmoniser les processus de collecte et d'évaluation des données afin d'améliorer la cohérence des résultats. Leur rapport est ouvert à la consultation publique jusqu'au 31 août 2022. Après la consultation publique, le rapport sera finalisé et transmis à la Commission européenne.

Accédez ici au rapport des agences.

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application