Une action collective pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens - Le Point Vétérinaire.fr

Une action collective pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens

Clothilde Barde

| 28.11.2022 à 13:30:00 |
© Lingbeek

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation mondiale de la santé animale (WOAH ou OIE), connue sous le nom de Quadripartite, ont annoncé le 18 novembre 2022 la création d'une nouvelle plateforme de partenariat multipartite visant à lutter contre l'antibiorésistance.

"S’assurer que les menaces communes pour la santé humaine, animale et pour les écosystèmes ainsi que les répercussions croissantes de la résistance aux antimicrobiens sont prises en compte à l’échelle mondiale". Tel est l'objectif de la Plateforme de partenariat multipartite (FAO, PNUE, OIE et OMS) sur la résistance aux antimicrobiens qui a été lancé le 18 novembre 2022. Ainsi, selon le communiqué, "1,3 million de personnes meurent chaque année dans le monde directement des suites de la résistance bactérienne aux antimicrobiens due à la surutilisation et à la mauvaise utilisation des antibiotiques".

Préserver l'élevage de l'antibiorésistance

Comme l'ont ajouté les experts, à travers le monde, 1,3 milliard de personnes dépendent de l’élevage pour leur subsistance et 20 millions dépendent de l’aquaculture, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Or, la propagation de souches résistantes d’agents pathogènes affecte inexorablement leurs moyens de subsistance et, pour prévenir leur apparition, il est recommandé d'éviter l’élimination inappropriée des médicaments inutilisés et périmés.

Une nouvelle approche globale

C'est pourquoi, une nouvelle Plateforme de partenariat multipartite sur la résistance aux antimicrobiens est proposée depuis le 18 novembre. Selon le communiqué du WOAH, il s'agit d'un "forum inclusif et international qui rassemble les voix de tous les domaines, secteurs et perspectives grâce à une approche holistique et systémique « Une seule santé », pour une vision commune répondant à la nécessité d’améliorer la coordination des efforts d’un grand nombre de parties prenantes".

Clothilde Barde

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application