Un vétérinaire dans la tourmente après un safari

Michaella Igoho-Moradel | 19.07.2019 à 15:19:58 |
Lion
© WLDavies

Face au déferlement de haine, le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires appelle à la modération des réseaux sociaux.

Il y’a quelques jours, une affaire agitait les réseaux sociaux à la suite de la diffusion de photos de gérants d’un supermarché en présence d'animaux morts, abattus lors d’un safari. Face à la pression, ils ont été poussés à la démission. Cette fois-ci, la polémique concerne un vétérinaire installé dans l’Eure. Des photos, le montrant à côté d’animaux morts (notamment un lion et un éléphant) chassés en Afrique, sont devenues virales. Tout est partie d’une page Facebook qui dénonce ces pratiques. L’identité du praticien ainsi que l’adresse et les coordonnées de la clinique vétérinaire, dans laquelle in exerce,  ont été révélées. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK