Un tiers des morts précoces des chiens sont dues à un problème comportemental

Valentine Chamard | 24.08.2018 à 13:37:02 |
chien agressif
© tverkhovinets - iStock

Les chiens atteints d’un trouble du comportement ont une espérance de vie plus courte, en lien avec des demandes d’euthanasie.

Une étude menée par le programme VetCompass au sein du Royal Veterinary College de Londres s’intéresse à l’espérance de vie des chiens atteints de troubles du comportement (agressivité, fugue, aboiement, etc.).  Les données recueillies permettent de conclure que 33% des morts chez les chiens de moins de 3 ans (1574 chiens concernés) sont dues à un comportement indésirable. Elles concernent plus les mâles et des chiens de races de petite taille. Certaines races comme le cocker spaniel, le west highland white terrier et le staffordshire bull terrier sont plus représentées. Dans plus de la moitié des cas, l’agressivité est la raison conduisant à la mort de l’animal, suivie des accidents de la voie publique (en lien avec des fugues ou un mauvais rappel). Plus des trois quarts des morts liées à un problème de comportement chez les chiens de moins de 3 ans font suite à une euthanasie. Cette étude suggère l’importance d’une bonne sociabilisation des chiots par les éleveurs, du choix de la race par les propriétaires et d’un dressage adéquat après l’acquisition.

*programme qui recueille les données cliniques de 1000 cliniques privées du Royaume-Uni

Valentine Chamard
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK