Un prix pour lutter contre le virus SDRP

Michaella Igoho-Moradel | 24.10.2018 à 17:04:06 |
Research Awards 2018
© Warchi - iStock

Boehringer Ingelheim Santé Animale révèle la liste des lauréats des European PRRS Research Awards 2018, prix européen de recherche sur le SDRP (Syndrome Dysgénésique et Respiratoire Porcin), décerné le 26 septembre dernier.

La cérémonie européenne des PRRS Research Awards 2018, a eu lieu le 26 septembre 2018 à Lisbonne. Cette rencontre, organisée par Boehringer Ingelheim Santé Animale,  a réuni des chercheurs et des praticiens pour échanger sur les dernières connaissances sur le SDRP. "Depuis 2014, ce prix vise à mieux connaître et maîtriser le SDRP, responsable de troubles de la reproduction chez la truie et de symptômes respiratoires chez le porc en croissance" indique le laboratoire. 

Pour la cinquième année, Boehringer Ingelheim Santé Animale a remis ce prix européen de recherche sur le SDRP à trois lauréats. Les projets européens récompensés sont sélectionnés en amont par un comité d’experts indépendants, présidé cette année par le Dr Giampietro Sandri (Italie), pour leur originalité et leur intérêt pratique. Il s’agit de :

- Jordi Baliellas (Interporc, Espagne) : Surveillance active du SDRPv à partir de différents prélèvements réalisés sur les animaux morts en élevage.

- Jos Dortmans (GD Animal Health, Pays-Bas) : Le séquençage de l’ORF5 est-il suffisant dans le suivi épidémiologique des souches de SDRPv de type 1 

- Olivier Bourry (Anses, France) : Interférence d’une infection par un virus grippal avec la vaccination contre le SDRP (vaccin vivant atténué) des porcelets.

Le symposium PRRSpective 2018, organisé par Boehringer Ingelheim Santé Animale le lendemain de la cérémonie, a permis d’échanger sur de nouvelles approches diagnostiques intégrant facilité de prélèvement et meilleure détection, sur l’évaluation toujours difficile de l’impact économique du SDRP, et sur l’utilisation des nouvelles technologies au service de la biosécurité en élevage.

Des ateliers pratiques étaient également organisés avec des praticiens européens qui ont partagé leur expérience sur l’utilisation de nouveaux outils digitaux (logiciel de comptage de toux, COMBAT - application d’évaluation de la biosécurité, Bioportal – base de données pour le suivi de séquences de SDRPv). Ils ont en particulier évoqué l’intérêt de ces outils dans le conseil auprès des éleveurs.

Source : communiqué de presse Boehringer Ingelheim Santé Animale du 24 octobre 2018

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK