Un nouveau MOOC traite du bien-être des animaux d’élevage

Tanit Halfon | 16.07.2018 à 15:21:35 |
vache
© CR

VetAgro Sup, en association avec Oniris, AgroParisTech et l’INRA, propose du 15 octobre au 23 novembre 2018 un cours en ligne sur le bien-être des animaux d’élevage. Le public visé sont les étudiants en lien avec les productions animales, les acteurs du secteur de l’élevage, mais également le grand public.

Le bien-être des animaux d’élevage est l’intitulé du tout nouveau cours en ligne, ou MOOC (massive open online course), proposé par VetAgro Sup, en partenariat avec Oniris, AgroParisTech et l’INRA.  Fruit d’une initiative collective entre enseignants-chercheurs, le cours se déroulera du 15 octobre au 23 novembre. Avec pour objectif de sensibiliser et d’informer  le grand public sur cette question, mais aussi les étudiants des filières en lien avec les productions animales, et les acteurs du secteur d’élevage, comme les vétérinaires ou les ingénieurs agronomes.

« Aujourd’hui, le citoyen se pose de plus en plus de questions sur ce sujet. Et la réponse qu’il reçoit provient majoritairement des associations de protection animale, explique Luc Mounier, directeur des formations au campus vétérinaire de VetAgro Sup et coordinateur de la formation. Avec ce MOOC, nous souhaitons lui apporter un éclairage différent, basé sur la science. »

Pour ce faire, le cours est organisé en trois modules : comprendre le bien-être animal, l’évaluer en élevage et l’améliorer.

« En pratique, l’inscrit suivra 6 à 7 heures de cours magistraux, répartis en une vingtaine de cours de 15 minutes, précise Luc Mounier. Nous estimons en plus un temps de travail personnel de 2 à 3 heures par semaine, sur 6 semaines. »

Outre les cours magistraux, les inscrits auront également accès à des ressources additionnelles, comme des interviews d’acteurs du secteur de l’élevage, des vidéos d’évaluation du bien-être en élevage de porcs, ou encore des ressources bibliographiques.

« Nous nous basons sur la nouvelle définition du bien-être animal proposée par l’Anses, souligne Luc Mounier. Pour l’évaluation, nous utilisons une technique d’évaluation qualitative du comportement, dans laquelle est intégrée la notion d’émotions. »

Si le bien-être animal est majoritairement abordé en élevage, un cours se penchera aussi sur le transport et l’abattage des animaux de rente.  

Pour les étudiants vétérinaires, même si le bien-être animal est déjà inclus dans la formation initiale, ce cours permet d’en approfondir certains aspects. « Dans les écoles, le bien-être est évoqué dans plusieurs disciplines, explique Luc Mounier. L’intérêt de ce MOOC est que l’étudiant vétérinaire n’abordera que cette notion à part entière. »

Accessible sur la plateforme de cours en ligne FUN MOOC, les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes.

Pour vous inscrire, cliquez sur ce lien.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK