Un nouveau focus de Vétos-Entraide sur la santé mentale des étudiants - Le Point Vétérinaire.fr

Un nouveau focus de Vétos-Entraide sur la santé mentale des étudiants

Tanit Halfon

| 19.06.2023 à 16:58:00 |
© iStock-Prostock-Studio

Il s’agit du 6e focus tiré de l’enquête 2022 sur l’état mental des étudiants des écoles nationales vétérinaires. Il s’agit d’une analyse comparative entre deux promotions d’étudiants, les 1eres années issues du post-bac, et les 2e années.

Les publications tirées de la deuxième enquête de l’association Vétos-Entraide sur l’état mental des étudiants des 4 écoles nationales  vétérinaires continuent. Un 6e focus vient d’être dévoilé sur le site de l’association. Cette fois-ci, l’association s’est penchée spécifiquement sur deux promotions : les premières années issues du post-bac (VET1), et les 2e années (VET2). Etant donné que l’enquête avait été menée courant 2022, et que la première promotion du post-bac correspond à l’année scolaire 2021-2022, la promotion de VET2 était uniquement composée d’élèves issues des autres voies du concours. Pour Vétos-Entraide, l’objectif était de voir s’il existait des différences entre les étudiants du post-bac et les autres, afin d’affiner les recommandations pour le bien-être des étudiants. 27% des VET1 et 30% des VET2 ont répondu au questionnaire.

Des élèves globalement épanouis

Parmi les enseignements de ce focus, il ressort que les VET1 sont associés à une plus grande charge de travail que les VET2, ce qui n’est pas forcément surprenant étant donné qu’il s’agit de la première année, en quelque sorte équivalente à ce que l’on trouve en classe préparatoire. Dans ce cadre, ils ont moins d’activités extrascolaires que les VET2. En parallèle, ces élèves s’avèrent en plus grande souffrance physique et psychologique que les VET2 en lien avec la charge de travail. Ces élèves sont aussi plus à risque d’avoir une estime de soi mauvaise, et que cela impacte leur moral. Ces premières années sont aussi plus à même d’avoir songé à quitter le cursus, mais de manière ponctuelle. Il n’y a pas de différence entre les deux promotions concernant les troubles psychosociaux : sentiment de tristesse, enthousiasme, image corporelle ou cognitive, confiance en soi. Mais les VET1 ont davantage d’idées noires, et les VET2 plus confiance en leur avenir.

Malgré tout, le rapport indique bien que les élèves des deux promotions sont globalement épanouis. Avec un point positif pour les ENV qui mérite d’être noté : « l’accueil des étudiants post-bac par l'administration des ENVF est excellent et ils sont spécialement préparés psychologiquement et méthodologiquement à la suite du cursus. »

Pour les deux promotions, une promotion d’une meilleure hygiène de vie serait à faire, en encourageant les pratiques sportives, les activités associations, et une meilleure alimentation et sommeil.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application