Un nouveau décret pour les personnes réalisant des actes d'ostéopathie animale

Chantal Béraud | 19.06.2020 à 11:38:30 |
Ostéopathie
© golero-Istock

La situation des personnes réalisant des actes d'ostéopathie animale a fait l’objet de quelques changements, précisés par un arrêté paru au JO (Journal officiel) du 18 juin 2020.

L’arrêté du 19 avril 2017, qui précise les conditions selon lesquelles les personnes mentionnées à l’article D.243-7 du code rural et de la pêche maritime sont réputées détenir les connaissances et savoir-faire nécessaires à la maîtrise des compétences exigées pour la réalisation d’actes d’ostéopathie animale vient d’être légèrement modifié par la parution d’un nouvel arrêté, fait le 10 juin 2020.  Épreuves d’admissibilité et d’admission Les changements suivants sont à noter : l’épreuve d’admissibilité consiste toujours en un questionnaire à choix multiples, dont il est ajouté que les connaissances sont regroupées en trois thématiques : les disciplines fondamentales (notamment l’anatomie et la physiologie animales, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Chantal Béraud
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK