Un MOOC sur la biosécurité en élevage avicole - Le Point Vétérinaire.fr

Un MOOC sur la biosécurité en élevage avicole

Tanit Halfon

| 11.10.2023 à 16:07:00 |
© iStock-ArtistGNDphotography

Il est lancé dans le cadre du projet NetPoulSafe. Décliné en 7 langues, il est accessible gratuitement jusqu’au 8 novembre 2023. Au-delà, l’accès sera payant. 

Un cours en ligne, ou MOOC (pour Massive oopen online course) a été lancé dans le cadre du projet NetPoulSafe (pour « Networking european poultry actors for enhancing the compliance of biosecurity measures for a sustainable production »), sur la biosécurité dans les élevages de volailles.

Ce cours a été réalisé par les scientifiques de l’Université de Padoue (Italie). Il se propose de revenir sur les mesures de biosécurité à mettre en œuvre, à toutes les étapes de la production de volailles. Outre les aspects techniques, il compare aussi l’application de la biosécurité dans les septs pays participant au projet NetPoulSafe, soit la Belgique, l’Espagne, la France, la Hongrie, l’Italie, les Pays-Bas et la Pologne. De fait, le cours a été décliné en 7 langues. Il dure 4 semaines, à raison de 4 heures de formation en ligne par semaine. Il vise les professionnels de la filière, mais peut être également intéressant pour les étudiants vétérinaires.  

Attention : son accès est gratuit, mais uniquement jusqu’au 8 novembre 2023. Au-delà, ce sera payant.

Pour rappel, le projet NetPoulSafe avait été lancé en 2021. Piloté par l’Institut technique de l’aviculture (ITAVI), il vise à améliorer les connaissances sur la biosécurité en élevage, à travers un travail d’état des lieux des connaissances sur le sujet, mais aussi des évaluations de pratiques dans des fermes pilotes. Tout un travail de diffusion des connaissances y est associé. Il y a déjà de nombreuses données techniques et scientifiques qui sont disponibles sur le site du projet, sous différents formats (documents écrits, webinaires, podcasts). Un forum de discussion a été aussi ouvert.  L’enjeu global est de « construire une plateforme de connaissances européenne pour améliorer l’observance de la biosécurité ».

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application