Un chiffre d’affaires 2022 en nette progression pour Vetoquinol - Le Point Vétérinaire.fr

Un chiffre d’affaires 2022 en nette progression pour Vetoquinol

Michaella Igoho-Moradel

| 30.03.2023 à 08:46:00 |
© Istock - oatawa

Le laboratoire enregistre un chiffre d’affaires de 540 millions d'euros, pour l’exercice 2022, en progression de +3,6 %.

En 2022, Vetoquinol a enregistré un chiffre d’affaires de 540 millions d’euros, en progression de +3,6 % à données publiées et en repli de -0,8 % à changes constants. « Les activités les mieux orientées du laboratoire sont celles qui sont au cœur du projet stratégique : les produits Essentiels et le segment des animaux de compagnie, qui affichent des croissances en données publiées de +4,5 % et +9,1 % respectivement. Les ventes des produits destinés aux animaux de compagnie représentent 68 % des ventes totales de Vetoquinol, les ventes à destination des animaux d’élevage s’établissent à 174 millions d'euros en baisse de -6,4 % à données publiées » détaille le laboratoire.

« Dans un marché mondial de la santé animale qui revient en 2022 à un niveau de croissance pré-pandémie, nous avons démontré notre aptitude à faire preuve d’agilité en consolidant notre rentabilité. C’est la raison pour laquelle nous demeurons confiants dans notre capacité de déployer notre plan stratégique « Ambition 2026 » et poursuivre notre développement pérenne et rentable » a déclaré Matthieu Frechin, Directeur général du laboratoire Vetoquinol.

Les territoires stratégiques des Amériques et de l’Asie Pacifique progressent à données publiées au 31 décembre 2022 de +11,3 % et de +9,6 % respectivement, quand l’Europe recule de -3,6 % à données publiées en raison principalement d’un marché des antibiotiques pour animaux d’élevage en retrait.

« Les autres achats et charges externes sont en légère hausse (+1,2 %) et augmentent de 1,3 M€ du fait principalement du lancement en Europe de Felpreva, nouvelle solution antiparasitaire particulièrement innovante pour les chats, et de la reprise des déplacements entraînant une hausse des frais de missions et réceptions » ajoute le laboratoire.

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application