Un assistant mécanique pour mobiliser les volailles - Le Point Vétérinaire.fr

Un assistant mécanique pour mobiliser les volailles

Lorenza Richards | 08.07.2019 à 12:00:03 |
robot volailles
© Tibot

Spoutnic, un robot mis au point par la société Tibot, aide à faire bouger les volailles afin de contribuer à les éduquer à la ponte au nid.

« L’idée du robot est née chez un couple d’aviculteurs de poules, qui a cherché à mettre au point une automatisation qui les assisterait dans leur tâche de passer dans l’élevage pour faire bouger les animaux, » explique Yanne Courcoux, présidente et Directrice Générale de Tibot. Le prototype d’un robot mobile et autonome, nommé Spoutnic, a été récompensé de 3 étoiles à l’Innov’Space de 2016, et le premier appareil a été commercialisé fin 2017. Spoutnic se déplace de manière aléatoire, en tournant quand il touche un mur, et peut être facilement déplacé, car il pèse 12 kg. Il dispose d’une autonomie de 10 à 12 heures et se recharge sur secteur. Enfin, « il peut être personnalisé, en adaptant l’intensité des stimuli lumineux et sonores et la vitesse de déplacement à l’espèce animale et la production, » précise la présidente.

 « Le succès a été fort et rapide, en France comme à l’international, poursuit-elle, et les retours sont positifs en termes de gain de temps pour l’éleveur, de confort de travail, et de taux de ponte au nid. » D’autres bénéfices seraient également constatés, notamment sur la fertilité, car le passage du robot rendrait les coqs plus actifs. De plus, les indicateurs du bien-être animal semblent améliorés. « Les animaux s’écartent quand le robot s’avance vers eux, mais le suivent quand ils sont derrière lui car il les intrigue, et cette occupation participe de l’enrichissement de leur milieu et à leur bien-être. Les volailles sont moins nerveuses, et une basse de l’agressivité, du picage et de la mortalité est observée. »

Pour Yanne Courcoux, il serait intéressant d’aller plus loin et de déterminer si la mobilisation des volailles réduit les troubles locomoteurs et influe sur d’autres paramètres de la santé et sur l’efficience alimentaire.

----------------------------------------------------------------------

Photo : Le robot, mobile et autonome, fait gagner du temps et du confort de travail à l’aviculteur, et favorise la ponte au nid et le bien-être des animaux en les mobilisant et en enrichissant leur environnement.

Lorenza Richards
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application