Un 2ième foyer d’IAHP dans l’Aisne

Tanit Halfon

| 16.09.2021 à 18:57:00 |
© iStock-georgeclerk

Il s’agit d’une basse-cour située à Aubenton. L’origine de la contamination est l’achat de volailles sur un marché belge.

Et de 2. Après le foyer dans les Ardennes (9 septembre 2021), la préfecture de l’Aisne (Hauts-de-France) a confirmé le 15 septembre un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène.

Comme pour le 1er foyer français, il s’agit d’une basse-cour. Elle se situe sur la commune d’Aubenton.

L’origine du foyer est connue : un marché belge. Les volailles ont été achetées à un marchand d’oiseaux belges, chez lequel un foyer avait été confirmé par les autorités sanitaires belges le 2 septembre dernier. Ce vendeur, qui sillonnait plusieurs marchés en Belgique (Florenville, Arlon, Chimay, Tournai, Bastogne, Charleroi, Anderlecht), a été à l’origine de plusieurs foyers secondaires : un en Belgique (Chiny), un au Luxembourg (Olingen), et maintenant le foyer de l’Aisne. Pour le foyer des Ardennes, l’origine de la contamination n’a pas encore été confirmée. Interrogée par nos soins le 10 septembre dernier, la Préfecture avait indiqué que « les animaux proviennent de diverses provenances mais aucun ne provient de Belgique selon les déclarations du propriétaire ».

Pour le département de l’Aisne, le foyer « ne conduit pas à la mise en place de zones réglementées autour du foyer. En conséquence, à ce stade, aucune mesure d’interdiction de circulation des volailles ou de produits à base de volaille ne s’applique » a indiqué la préfecture.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application