Tuberculose bovine : maintien de la surveillance de la faune sauvage

Clothilde Barde | 24.09.2018 à 15:53:19 |
blaireau
© DamianKuzdak - iStock

L’état vient de publier de nouvelles recommandations visant à adapter le niveau de surveillance de la tuberculose dans la faune sauvage (via le dispositif Sylvatub) à la situation sanitaire actuelle. 

La tuberculose bovine, bien qu’ayant une très faible prévalence en France, est caractérisée par la persistance de foyers d'infection regroupés localement et dispersés sur le territoire national. Or, depuis quelques années, des animaux sauvages infectés (blaireau, sanglier, cerf élaphe et chevreuil) ont été détectés dans plusieurs zones de présence de tuberculose bovine en élevage, constituant un risque de transmission aux cheptels de bovins environnants. Afin de connaître l’évolution de la situation sanitaire au sein de la faune sauvage et d'adapter les mesures de contrôle en fonction du niveau de risque, le dispositif de surveillance Sylvatub a été mis en place ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK