Trophées des chiens héros 2021 - Le Point Vétérinaire.fr

Trophées des chiens héros 2021

Source : SCC

| 17.09.2021 à 12:08:00 |
© ADOCOM

Dix-sept duos chien-maître d’exception et l’école nationale vétérinaire d’Alfort « Partenaire des Chiens héros » viennent d’être distingués le 15 septembre 2021 lors d’une cérémonie à Paris.

Les 17 chiens récompensés par la Centrale Canine apportent une aide et un soutien précieux pour l’Humain dans de nombreux domaines : secours, santé, sécurité, détection, assistance, lutte anti-terrorisme, etc. Ces chiens d’exception, ainsi qu’une école vétérinaire ont été sélectionnés par un jury d’experts, parmi plus de 120 dossiers de candidatures venant des quatre coins de la France.

« Organisés tous les deux ans, l’objectif de nos 'Trophées des Chiens Héros' est de mettre en lumière ces animaux d’exception et de les honorer publiquement pour le travail qu’ils accomplissent au quotidien. Cet événement national constitue également l’occasion de rendre hommage aux professionnels ou bénévoles qui consacrent leur énergie à préparer et former ses chiens pour des attentes toujours plus pointues » précise notre confrère Alexandre Balzer, Président de la Centrale Canine.

17 chiens aux profils très différents ont été honorés pour leur travail mené pour les Douanes Françaises, l’Armée de Terre, les commandos de l’Armée de l’Air et de l’Espace et de la Marine nationale, différents Services Départementaux d'Incendie et de Secours, au sein d’un collège de l’Éducation Nationale, sur un parking poids lourds, ou chez des particuliers. Dalmatien, bergers belges malinois, berger hollandais, berger belge groenendael, berger belge tervueren, retriever du labrador, croisé bouvier bernois / border collie, etc. se sont ainsi retrouvés sur le tapis rouge de l’Hôtel de Ville pour recevoir leur distinction.

Catégorie chien détecteur de maladies

Ce trophée a été remis à : Oxmo, Oska, N’Ortie, Leyko, Jinko et Joye. Leur histoire : dès le début de la crise sanitaire en mars 2020, l’École Nationale Vétérinaire d'Alfort se mobilise et crée l’équipe Nosaïs, dirigée par le professeur Dominique Grandjean, enseignant-chercheur à l’Enva. Grâce à des tests réalisés à partir de compresses imprégnées de sueur de personnes testées positives au virus SARS-CoV-2 (covid-19), l’équipe constate rapidement que les chiens sont capables de détecter l’odeur spécifique de la Covid. De nombreux tests et études grandeur nature sont menés, les résultats sont extrêmement prometteurs : les marquages des chiens sont fiables à 97% en sensibilité et 94% en spécificité. En découle la mise en place de différents protocoles dont les résultats sont publiés ou en cours de publication (preuve de concept, validations, méthodologie pratique) ayant débouché sur des prises de position favorables des Académies de Médecine et Vétérinaire, ainsi que sur une validation et un soutien concret de la part de l’OMS.

54 pays sont aujourd’hui impliqués dans la détection olfactive canine de la COVID-19, dont 32 en relation/pilotage direct avec l’équipe Nosaïs-EnvA. À ce jour et sur le plan international :

• Plus de 600 chiens participent aux études en cours (détection des variants, impact de la vaccination sur la détection, à quel moment de l’incubation le chien réussit à détecter le virus…) ;

• Les échanges entre pays sont assurés par l’OMS ;

• Un guide de formation pratique du chien de détection de la COVID-19 produit par l’équipe Nosaïs-EnvA (54 pays) est diffusé gracieusement en français, anglais et espagnol.

Les équipes cynotechniques du SDIS 78 et 60 avec notamment les chiens Oxmo, Oska, N’ortie, Leyko, Jinko et Joye ont été les premières à suivre le programme de formation en intégralité (9 semaines), en parallèle de leurs activités de recherches de personnes disparues. Depuis de nombreuses autres institutions ont rejoint le programme, de nombreux SDIS, la gendarmerie, la Protection Civile et l’association Handi’Chiens. L’implication du commandement des forces de l’armée de terre est également en cours. Objectif : un déploiement massif de ce système de détection ultra-rapide et non invasif, notamment dans la foule, comme cela a été mis en place aux vacances d’août 2020, lors de l’arrivée des touristes en Corse.

Source : SCC

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application