PPA : « Tous les praticiens sont mobilisés »

Tanit Halfon | 10.10.2018 à 12:02:48 |
alain mayer
© Alain Mayer

Pour éviter l’introduction de la peste porcine africaine sur le territoire national, les autorités sanitaires ont mis en place un plan de surveillance renforcée qui mobilise les vétérinaires praticiens. Alain Mayer, vétérinaire à Vouziers (Ardennes), et référent local GTV du Grand Est, nous explique la situation sur le terrain.

Comment se sont organisées les visites obligatoires des élevages dans la zone d’observation renforcée? En tant que membre du Conseil d’administration de la FRGTV (Fédération régionale des groupements techniques vétérinaires) Grand Est, j’ai été informé dès le 13 septembre au soir de la découverte de sangliers infectés par le virus de la peste porcine africaine en Belgique. Dès le lendemain, nous diffusions l’information aux vétérinaires sanitaires du Grand Est, en leur demandant de renforcer leur travail de sensibilisation des élevages porcins à la biosécurité. Par la suite, en complément de la Direction départementale de la Protection des populations (DDPP), nous avons ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK