Thierry Lefrançois et Roger Legrand, nommés membres du comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires - Le Point Vétérinaire.fr

Thierry Lefrançois et Roger Legrand, nommés membres du comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires

Michaella Igoho-Moradel

| 29.09.2022 à 19:49:00 |
© Istock - wutwhanfoto

Ce nouveau comité Covars, qui succède au conseil scientifique Covid-19, adoptera une approche « One health ».

« Thierry Lefrançois interviendra en étroite relation avec Bruno Lina, virologiste et Brigitte Autran, immunologue, présidente du comité, au sein d’un bureau qui assurera le lien avec les Ministères de la santé et de la prévention, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, mais aussi ceux de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, et de la transition écologique, ainsi qu’avec les agences sanitaires et différents organismes d’Etat. Le scientifique du Cirad sera chargé de porter les questions de santé animale et d’émergences au Sud, et de coordonner les approches « One Health » au sein du comité, en intégrant la santé des écosystèmes et de l’environnement au même niveau que les santés animale et humaine » indique le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) au sein duquel Thierry Lefrançois est directeur du département Systèmes biologiques, dont les unités de recherche travaillent sur la santé animale, la santé des plantes et la biodiversité.

Roger Le Grand, vétérinaire fondateur de l'Infectious Diseases Models for Innovative Therapies, rejoint également le Covars. Cette infrastructure de recherche préclinique, qui s'intéresse aux maladies infectieuses humaines, a été créée en 2012 au sein du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA).

Le comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars), dont la liste des membres a été dévoilée ce jour par un arrêté, est composé d’experts issus de différents domaines dont un entomologiste, un spécialiste de la santé de l’environnement et des pollutions, un écologue de la santé, un infectiologue. Il comprend également des représentants des patients et des citoyens. Le Covars travaillera aux enjeux d’anticipation et de prévention des crises sanitaires et de leurs conséquences sur la population (veille scientifique, prédiction et modélisation, recommandations pour réduire les risques, prendre en charge et accompagner les concitoyens).

Le Covars est placé auprès du ministre de la santé et de la prévention et de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche. « Ce comité exercera un rôle d’expertise et de conseil indépendant des autorités sanitaires en adoptant une approche « Une seule Santé » (« One Health ») élargie aux risques sanitaires liés aux agents infectieux atteignant l'homme et l'animal, aux polluants environnementaux et alimentaires, et au changement climatique » précise le Cirad.

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application