Tests Covid-19, les Académies vétérinaires et de médecine recommandent d’accepter l’offre des laboratoires vétérinaires - Le Point Vétérinaire.fr

Tests Covid-19, les Académies vétérinaires et de médecine recommandent d’accepter l’offre des laboratoires vétérinaires

Clothilde Barde | 31.03.2020 à 12:53:45 |
laboratoire
© gevende

Afin de maîtriser l'épidémie de Covid-19, l’Académie vétérinaire de France et l’Académie nationale de médecine demandent aux instances sanitaires françaises d'étudier l'offre des producteurs français de réactifs vétérinaires et des laboratoires vétérinaires accrédités de réaliser des tests diagnostic Covid-19 dans la population.

« La médecine vétérinaire représente une valence importante de la santé publique » indique l’Académie vétérinaire de France (AVF) dans son avis publié le 28 mars 2020 soutenu par le communiqué de l’Académie nationale de médecine du 30 mars dernier. Or, dans le contexte actuel, la réalisation de tests Covid-19 à grande échelle apparaît comme indispensable pour maîtriser l'épidémie et préparer au mieux la levée du confinement.

Des tests disponibles
C’est pourquoi, l'AVF « demande instamment aux autorités sanitaires d'examiner avec la plus grande attention l'offre de service des producteurs français de réactifs vétérinaires qui ont l'expertise du diagnostic des coronaviroses chez les animaux ». En effet, à l’instar des États-Unis, ces derniers proposent de produire plusieurs centaines de milliers de tests virologiques et sérologiques par mois (trousses de diagnostic Covid-19 chez l’homme). A cet égard, comme l’a indiqué Jean-Louis Hunault, président du syndicat de l’industrie du médicament et réactifs vétérinaire (SIMV), « les kits COVID-19 développés par nos producteurs de réactifs de kits PCR en santé animale pourraient immédiatement être commercialisés sur le marché humain après validation par les autorités compétentes ». Selon lui, la capacité de production de tests PCR serait de 50 à 100 000 tests par semaine et trois entreprises sont prêtes immédiatement.

Une grande capacité d’analyses
Par ailleurs, les laboratoires vétérinaires accrédités pour le diagnostic des maladies animales, sont capables d'effectuer un très grand nombre d'analyses grâce à leurs automates et outils de diagnostic. Ces établissements devraient donc selon l’AVF être autorisés à renforcer utilement les capacités de diagnostic Covid-19 chez l’Homme, comme c'est le cas dans plusieurs États membres de l’Union européenne (Allemagne, Italie, Belgique...). De plus, selon l’Académie nationale de médecine, « ils peuvent garantir les mêmes performances que les laboratoires de biologie médicale ».

Vers une autorisation exceptionnelle ?
A l’heure où les instances sanitaires internationales, comme l’OMS et l’OIE, promeuvent le concept "Une seule santé/One Health", « les autorités sanitaires françaises devraient délivrer une autorisation exceptionnelle à ces industriels et laboratoires du secteur vétérinaire dans le cadre de l’urgence sanitaire actuelle. Cela constituerait une contribution inestimable pour contrôler l’épidémie de Covid-19 en France » concluent-ils.
Clothilde Barde
1 commentaire
avatar
tartenpion le 31-03-2020 à 13:30:33
Il faut redorer notre blazon !
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application