Tests Covid-19 : l’Académie nationale de pharmacie favorable au renfort des laboratoires vétérinaires

Michaella Igoho-Moradel | 02.04.2020 à 17:10:14 |
Tests
© Bill Oxford

Pour l’Académie nationale de pharmacie, un partenariat entre les laboratoires de biologie médicale et les laboratoires vétérinaires doit être facilité pour faire face à la crise sanitaire actuelle.

« Les vétérinaires ont une longue expérience du dépistage des zoonoses en général et des coronaviroses chez l’animal » rappelle l’Académie nationale de pharmacie. Après l’avis de l’Académie vétérinaire et celui de l’Académie nationale de médecine, c’est à son tour d’interpeller les autorités sanitaires afin que les capacités de dépistage et de suivi du Covid-19 soient « utilement et rapidement » renforcées. Selon elle, les laboratoires de biologie médicale doivent pouvoir, si nécessaire, s’appuyer sur l’expertise virologique et la compétence technique des laboratoires vétérinaires départementaux pour contribuer au dépistage efficace et rapide de la population française.

Des laboratoires vétérinaires prêts à être mobilisés

« Nos concitoyens ne comprendraient pas que toutes les ressources et possibilités de dépistage ne soient pas mises en œuvre pour lutter contre l’ennemi commun. C’est pourquoi, l’Académie nationale de Pharmacie demande que les laboratoires de biologie médicale puissent établir, de façon exceptionnelle et temporaire, des partenariats avec les laboratoires vétérinaires départementaux afin de les aider dans l’effort national de dépistage massif du Covid- 19 » martèle l’Académie nationale de pharmacie. De son côté, l’Association française des Directeurs et cadres des Laboratoires Vétérinaires Publics d’Analyses (ADILVA) indique que les laboratoires départementaux d’analyses sont prêts à être mobilisés en dehors de leur champ habituel d’intervention. Certains d’entre eux ont déjà fourni des gels ou solutés hydroalcooliques à des Collectivités territoriales, des hôpitaux et à des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS). Ils sont également prêts à renforcer « la grande armée du milieu médical ». Leur expertise est d’ailleurs soulignée par l’Académie nationale de pharmacie. « Les techniques biologiques utilisées chez l’homme et chez l’animal sont les mêmes; les outils de diagnostic des laboratoires vétérinaires départementaux peuvent renforcer utilement le potentiel de diagnostic actuellement assuré par les laboratoires de biologie médicale sur tout le territoire français » indique t-elle.

Mettre en pratique le concept « One health/ Une Seule santé »

Pour l’Académie nationale de pharmacie, la crise sanitaire actuelle est l’occasion de mettre en pratique le concept « One health/Une Seule santé » prôné par les organisations internationales comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Selon elle, il est nécessaire de développer des synergies entre tous les acteurs concernés, à tous les niveaux, notamment celui de la biologie médicale, afin de répondre de façon coordonnée aux enjeux de santé publique. 

Michaella Igoho-Moradel
2 commentaires
avatar
tartenpion le 02-04-2020 à 17:18:23
Vers une certaine reconnaissance ?
avatar
FW dubitatif le 04-04-2020 à 18:24:18
Ne rêvons pas : l'aide fournie par le monde vétérinaire sera totalement oubliée dans quelques mois, comme toujours.
Je me souviens de la promesse de Bruno Le Maire, aux RNV en 2011 : "les vétérinaires sont une profession de santé et seront reconnus comme tels". Mais la suite a démontré justement l'inverse en nous rétrogradant au rang de prestataires de services voire de commerçants.
Alors n'espérons aucune reconnaissance : nos actions, petites ou grandes, seront guidées par notre conscience professionnelle ou notre conviction, comme toujours, et nous retomberons dans l'oubli juste après !
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK