Tempête Alex : des besoins vitaux sur le long terme pour les structures vétérinaires

Tanit Halfon | 04.11.2020 à 09:14:21 |
© © D. R.

Si la solidarité vétérinaire s’est rapidement mise en place pour soutenir les praticiens des zones fortement touchées par la tempête Alex, la survie de leurs structures dépend aussi, et surtout, d’un fort soutien financier de la part des autorités publiques.

Il y a un mois, dans la journée et la nuit du 2 octobre dernier, la tempête Alex ravageait l’arrière-pays des Alpes-Maritimes : aux lourds dégâts matériels, s’ajoutent 8 morts (dont un dans le Finistère), et onze personnes portées disparues. Deux vallées ont été particulièrement touchées : il s’agit des vallées de la Vésubie et de la Roya, dans lesquelles la destruction des routes a rendu plusieurs villages difficilement accessibles si ce n’est par la voie aérienne. Une aide confraternelle A Saint-Martin-Vésubie, la vétérinaire Véronique Luddeni, dont nous avions publié un témoignage quelques jours après le passage de la tempête, reçoit aujourd’hui le soutien direct ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK