Stop aux néonicotinoïdes !

Tanit Halfon | 25.09.2018 à 11:00:21 |
symposium
© Tanit Halfon

Le symposium sur la biodiversité et les néonicotinoïdes a réuni le jeudi 20 septembre chercheurs et parlementaires pour faire le point sur l’effondrement de la biodiversité. L’occasion de rappeler la toxicité prouvée des pesticides, notamment des néonicotinoïdes, sur les écosystèmes, et d’exposer les alternatives possibles.

« Il y a 20 ans, je n’aurais jamais imaginé qu’il aurait fallu 20 ans. » Frank Alétru, apiculteur et président du syndicat national des apiculteurs, raconte, ému, lors du symposium sur la biodiversité et les néonicotinoïdes le jeudi 20 septembre aux salons de l’Assemblée Nationale, la longue lutte menée par sa profession et certains chercheurs pour amener les politiques à interdire les néonicotinoïdes*. Si, pour cette fois, leur ténacité a payé, l’effondrement de la biodiversité dépeint par les conférenciers du colloque, rappelle que la bataille n’est pas encore finie. Organisé par la Task Force sur les pesticides systémiques** et la Société nationale ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK