Science ouverte : de nouvelles dispositions prises par l’ANMV

Michaella Igoho-Moradel | 11.12.2020 à 15:34:54 |
Science ouverte
© Kirill Smyslov

La version finale de certains écrits scientifiques de l’Agence nationale du médicament vétérinaire est mise à disposition en version numérique.

La loi 2016-1321 du 07 octobre 2016 pour une République numérique autorise la mise à disposition en version numérique de la version finale des écrits scientifiques acceptés pour publication et financés au moins pour moitié par des établissements publics tels que l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV). « Ces versions finales sont aussi appelées « version auteur » ou « postprint » en anglais. L’Anses-ANMV procèdera dorénavant à un dépôt systématique au bout de 6 mois de ces versions « auteur » sur son site web et sur son site de dépôt institutionnel d’archives ouvertes HAL-Anses » précise Jean-Pierre Orand, directeur de l’ANMV, dans un courrier en date du 7 décembre.

Qu’est-ce que la science ouverte ?

La loi 2016-1321 du 7 octobre 2016 (dite « loi pour une République numérique ») vise à favoriser la "circulation des données et du savoir" à travers l'ouverture des données publiques et d'intérêt général, la création d'un service public de la donnée et le libre accès aux écrits de la recherche publique. Ainsi, les administrations doivent publier en ligne leurs principaux documents, y compris leurs codes sources, ainsi que leurs bases de données et les données qui présentent un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental. Cette obligation concerne les administrations d’État, les collectivités locales de plus de 3 500 habitants, les établissements publics et les organismes privés chargés d’un service public, à l’exception des entités de moins de 50 agents ou salariés.

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK