Santé animale : la France et l’Espagne renforcent leur collaboration - Le Point Vétérinaire.fr

Santé animale : la France et l’Espagne renforcent leur collaboration

Michaella Igoho-Moradel | 18.03.2021 à 16:20:00 |
© vm

Les ministres de l'Agriculture français et espagnol ont convenu de renforcer leur collaboration pour le contrôle des maladies animales telles que la langue bleue et la peste porcine africaine et ont souligné l'importance du concept "One health" (Une seule santé).

A l’occasion du sommet franco-esspagnol, qui s’est tenu le 15 mars,  Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Luis Planas Puchades, ministre de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation du Royaume d’Espagne, ont rappelé que le concept « One health » (Une seule santé) est plus que jamais d’actualité et que des défis de grande importance sociale et économique subsistent pour les deux pays, tels que la propagation de la Peste Porcine Africaine en Europe ou la présence du virus de l'influenza aviaire en France.

 Dans ce contexte, les deux pays :

- Soulignent l'importance de la coopération entre l'Espagne et la France en matière de santé animale et de santé végétale, « un outil essentiel pour la préservation du statut sanitaire des deux pays, dans la mesure où ils partagent une large frontière terrestre. »

- Se félicitent de la collaboration mutuelle qui s'est développée au cours des dernières décennies entre les administrations des deux pays dans le cadre de la Rencontre hispano-franco-andorrane vétérinaire et phytosanitaire, dont la célébration du 60e anniversaire est prévue à l'automne 2021 à Toulouse, après l'annulation en 2020 dans le contexte de la crise sanitaire, à laquelle les deux Ministres assisteront.

- S'engagent à renforcer leur collaboration afin de recentrer les efforts dans les domaines les plus urgents de la lutte et prévention contre certains dangers sanitaires, notamment la mise en place d’un protocole pour la Fièvre Catarrhale Ovine (FCO) dans le cadre de la mise en œuvre de la future Loi de Santé Animale, la peste porcine africaine ou Xylella, et pour l’harmonisation des exigences sanitaires et phytosanitaires dans le cadre du commerce avec le Royaume-Uni.

Par ailleurs, les deux ministres ont exprimé leur soutien à la stratégie « De la ferme à la table » de la Commission européenne , dont le développement législatif remodèlera les systèmes alimentaires de l'Union européenne au cours de la prochaine décennie. « Les deux pays conviennent de travailler sur une approche commune en vue des travaux législatifs européens qui découleront de cette stratégie. Ils demandent une harmonisation rapide en matière d’étiquetage de l’origine des produits, une révision du paquet relatif aux produits phytosanitaires et l’adoption d’une nouvelle stratégie en faveur du bien-être animal. »

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application