Royaume-Uni : une majorité de vétérinaires refuse de se faire porter pâle

Bénédicte Iturria | 06.12.2019 à 09:00:00 |
Vétérinaire malade
© Istock-humonia

Près de deux tiers des vétérinaires britanniques ont travaillé quand ils étaient malades au cours de l’année écoulée. Tel est le constat d’une enquête réalisée par la British Veterinary Association (BVA) et à laquelle ont répondu plus de 1300 confrères.

Les résultats de ce sondage intitulé « la voix de la profession vétérinaire » ont été publiés le 5 novembre 2019 : 63 % de l’ensemble des vétérinaires se sont ainsi rendus sur leur lieu de travail alors qu’ils ne se sentaient pas bien. Le pourcentage était de 69 % pour les vétérinaires remplaçants, 64% pour les salariés et de 57 % pour les associés et ceux exerçant à titre individuel. Ce présentéisme est plus courant chez les vétérinaires praticiens, 65 % contre 51 % pour les non cliniciens. Dans tous les secteurs, plus de la moitié des vétérinaires ont ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Bénédicte Iturria
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK