Royaume-Uni : des complications lors de stérilisations d'American Bully XL - Le Point Vétérinaire.fr

Royaume-Uni : des complications lors de stérilisations d'American Bully XL

Bénédicte Iturria

| 11.06.2024 à 09:30:00 |
© Alexandre Bauer-Getty Images

Les vétérinaires observent des saignements inhabituels lors de la procédure de stérilisation de chiens American Bully XL, intervention désormais obligatoire pour cette race.

A la suite d'un certain nombre d'attaques mortelles survenues ces dernières années au Royaume-Uni, le gouvernement britannique a ajouté les chiens de type American Bully XL à la liste des races interdites figurant dans la très controversée loi sur les chiens dangereux (1991). Depuis février 2024, il est ainsi devenu illégal de posséder un Bully XL à moins  d’avoir obtenu un certificat d'exemption. Les propriétaires de chiens âgés de 12 mois ou plus au 31 janvier 2024 doivent pour cela les faire stériliser avant la fin du mois de juin.

Hémorragies peropératoires

Des inquiétudes ont été soulevées au sein de la profession vétérinaires à la suite de rapports selon lesquels des chiens de type Bully XL ont connu des niveaux anormalement élevés de complications lors d'opérations de stérilisation. Les rapports font état de saignements inhabituels et inattendus lors de la procédure. Dans tout le pays, des équipes vétérinaires signalent que ces chiens semblent avoir des « tissus plus friables » qui « saignent plus facilement », plusieurs animaux devant être réopérés pour trouver la source du saignement.

Les professionnels ont réagi rapidement à ces préoccupations et continuent de s'adapter à la charge accrue de travail provoquée par ces stérilisations afin d’aider les propriétaires. Ils ont pour cela renforcé leur équipe lors de la chirurgie. Du personnel supplémentaire est également employé pour injecter de l'acide tranexamique (médicament utilisé pour traiter ou prévenir les pertes sanguines excessives par son action antihémorragique par inhibition des activités fibrinolytiques de la plasmine) ou réaliser des tests de dépistages de vers pulmonaires.

Interrogé sur ce problème par le journal Vet Times, le Defra (Département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales) a renvoyé le média à ses directives existantes sur la stérilisation des Bullys XL. Elles n'incluent aucune exception pour les cas où les professionnels vétérinaires craignent la survenue de graves complications pendant les procédures de stérilisation. Actuellement, aucun projet de recherche ne collecte de données sur les rapports faisant état de complications liées à la stérilisation car cette race n'est pas définie génétiquement. Les cabinets vétérinaires exhortent cependant les propriétaires de ces chiens à ne pas retarder la stérilisation et continuer à collaborer.

Bénédicte Iturria

1 commentaire
avatar
michele le 15-06-2024 à 15:41:13
iL est deja compliqué d 'obtenir un texte clair quand à la classification de ces animaux , qui ne sont a priori (j 'ai peut etre loupé qlq chose ?) pas reconnus par la SCC donc ils sont categorisés 1 donc devraient etre sterilisés . si en plus il y a des ennuis à la sterilisation , cela va etre sympa d 'expliquer cela au propriétaire ...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application