Retour d’expériences sur l’épizootie d’IAHP

Tanit Halfon | 22.06.2021 à 16:13:00 |
© iStock-georgeclerk

L’Anses a dévoilé son analyse de la crise d’influenza aviaire hautement pathogène 2020-2021. La dérogation à la claustration apparaît comme un point critique majeur pour expliquer l’ampleur de la crise.

Comment expliquer l’ampleur de l’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène, alors même qu’un plan de lutte avait été élaboré à la suite des deux précédentes crises de 2015-2016 et 2016-2017, a demandé la Direction générale de l’Alimentation le 10 février dernier, à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Cette dernière a livré une première partie de réponse, à travers un avis récemment rendu public.Des questions sur la biosécuritéSi les facteurs de risque d’introduction et de diffusion de la maladie sont multiples, il ressort que la dérogation à la claustration dans plusieurs élevages au début de l’épizootie a participé fortement à la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK