Résistance des bactéries responsables d’infections d’origine alimentaire: des taux toujours élevés

Clothilde Barde | 12.04.2021 à 10:36:00 |
© spawns

Selon un rapport publié le 8 avril dernier par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), à l’instar des années précédentes, une proportion non négligeable des bactéries Salmonella et Campylobacter est toujours résistante aux antibiotiques communément utilisés chez l’être humain et l’animal.

"L’augmentation de la résistance aux fluoroquinolones et/ou aux quinolones chez des types de Salmonella spécifiques reflète probablement la propagation de souches particulièrement résistantes" indique un rapport publié le 8 avril dernier par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). En effet, ces dernières années, des proportions élevées de résistance à la ciprofloxacine chez l’être humain, un antibiotique communément utilisé pour traiter plusieurs types d’infections, ont été signalées chez des Salmonella connues sous le nom de S. Kentucky (82,1 %). De plus, un nombre croissant de cas de S. Enteriditis résistantes à l’acide nalidixique et/ou à la ciprofloxacine a ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application