Réserve sanitaire : beaucoup de volontaires, peu d’appelés

Anne-Claire Gagnon | 22.04.2020 à 09:52:55 |
coronavirus
© RomoloTavani - iStock

Malgré la transmission par l’Ordre au Ministère de la Santé de la liste des vétérinaires volontaires pour des missions de santé publique dans le cadre du Covid-19, force est de constater que l’élan de solidarité de la profession est un coup d’épée dans l’eau.

Le 20 mars dernier, les vétérinaires recevaient un mail du CNOV les invitant à se mobiliser dans la réserve sanitaire, avec l’indication que « l’Ordre transmettra ensuite les coordonnées des volontaires au Ministère en charge de la santé. » Un mois après, malgré presque 5000 vétérinaires ayant répondu présents -ce qui a valu les félicitations du Ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, force est de constater que les appelés sur le terrain ont été très rares. Contactée par La Semaine Vétérinaire, Santé Publique France précise d’ailleurs qu’aucun des 96 vétérinaires inscrits dans la réserve sanitaire n’a été sollicité, et explique le fonctionnement du dispositif. ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Anne-Claire Gagnon
2 commentaires
avatar
François Jacob, Vétérinaire le 24-04-2020 à 16:17:27
Ce genre d'élan collectif de générosité , au delà des beaux sentiments , des déclarations d'intention parfois grandiloquentes et de la ferveur qu'il suscite , me laisse toujours un peu perplexe !

Personne ne nous a sollicité pour intégrer cette ''réserve sanitaire '' , a t'on réellement besoin de nous pour assurer du tri téléphonique ? visiblement non , n'importe quel étudiant en médecine peut faire l'affaire , et il n'en manque pas !
et nous , avons nous réellement besoin de cette 'reconnaissance ' pour justifier notre utilité et nos compétences ?

N'ayons pas honte de notre activité de praticiens et concentrons nous sur notre cœur d'activité , qui est , modestement mais indéniablement , utile
à notre pays !

-soins aux animaux de ferme , qui contribuent à l'économie agricole , particulièrement malmenée , et à l'alimentation de nos concitoyens ;

-soins aux animaux de compagnie , petites bulles de bonheur particulièrement utiles à de nombreuses personnes en ces temps anxiogènes ;

-sachons nous rendre accessibles , humains et compréhensifs vis à vis de certains clients en grande précarité financière , malgré nos propres difficultés ;

-sachons être , du fait de notre formation scientifique , des relais d'information de terrain fiables et rigoureux face aux multiples questions que chacun se pose, aux rumeurs , fake news et autres dérives complotistes …

continuons de travailler pour la santé , contre la maladie et la souffrance , dans les domaines que nous connaissons , et là , on retrouve beaucoup de points communs avec 'le personnel soignant' !

...continuons à faire ce que nous savons faire et nous n'aurons pas à rougir d' être 'juste ' vétérinaire durant cette crise inédite , même si on n'a pas été invité à jouer au 'petit docteur' dans les hôpitaux !
avatar
canin78 le 29-04-2020 à 14:33:18
entièrement d'accord ! Une consoeur m'expliquait qu'elle avait demandé à un voisin chef d'un service à l'hopital si elle pouvait aider à quoi que ce soit et sous quelle forme . Il lui a gentiment répondu que la meileure façon de l'aider était de rester chez elle ...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK