Repenser la condition animale

Marine Neveux | 13.09.2018 à 10:29:03 |
une tortue avec de l'hydrocarbure sur elle
© predrag1 – iStock

Le sort de la faune sauvage et des animaux d’élevage était au centre des débats organisés par l’association des Journaliste-écrivains pour la nature et l’écologie début septembre.

« Comment faire avancer la condition animale ? », tel était le thème du colloque organisé le 7 septembre, à Paris, par l’association des Journalistes-écrivains pour la nature et l’écologie (JNE) avec le soutien du groupe des Verts-Alliance libre européenne du Parlement européen. L’occasion de débats autour de questions comme : quelles conséquences les découvertes sur la sensibilité animale ont-elles en matière d’éthique ? Comment sensibiliser le public au sort de la faune sauvage ? Comment améliorer celui des animaux d’élevage ? Quels droits pour les animaux ?
Jacques Boutault, maire Europe écologie-les Verts du deuxième arrondissement de Paris, a accueilli les participants en évoquant une « période où l’on parle beaucoup d’écologie, mais où l’on a du mal à la mettre en œuvre de façon concrète et politique ». Alors que l’inquiétude de la sixième extinction des espèces est prégnante, « le monde politique est très en retard ». Allain Bougrain Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), s’est ensuite interrogé sur les moyens de sensibiliser le public. « Il y a un moment où l’on ne peut plus cacher la misère sous le tapis, les images choc de l’association L214 ont permis une prise de conscience », a-t-il estimé. « Depuis la marée noire de l’Erika, je me rends compte de l’individualité de chaque animal », a-t-il ajouté, dénonçant l’habitude qu’ont certains de considérer la faune sauvage « comme une globalité d’espèces, de quotas, de populations ».

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 14-15 de La Semaine Vétérinaire n° 1776.

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK