Rentabilité d’un investissement : le simulateur d’Interfimo se charge des calculs - Le Point Vétérinaire.fr

Rentabilité d’un investissement : le simulateur d’Interfimo se charge des calculs

Jacques Nadel | 19.05.2020 à 10:03:39 |
Calculatrice
© MangoStar_Studio-Istock

Interfimo, société de financement des professions libérales, propose sur son site un simulateur en ligne permettant d’apprécier le taux de rendement interne (TRI) d’un investissement (déjà réalisé, en cours ou à venir), à partir des flux de trésorerie qu’il génère.

Cet indicateur financier permet d’évaluer la pertinence d’un investissement en déterminant le taux maximal auquel l’investisseur peut se permettre de financer son investissement par emprunt. 
Si vous investissez dans un projet d’acquisition de parts de sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés (IS), à savoir notamment les sociétés d’exercice libéral (SEL), les sociétés civiles professionnelles (SCP), les sociétés de droit commun (par exemple SAS, SA, SARL…), vous devez avoir une idée claire de sa viabilité économique. En se basant sur le montant initial investi (apports ou achat de parts) et l’estimation des flux de liquidité que vous prévoyez d’avoir chaque année (perception de dividendes, remboursement de compte courant associé ou cession des titres de l’entreprise) sur une durée pouvant aller de 0 à 15 ans, le simulateur  calcule le pourcentage de bénéfices qui sera obtenu à la fin de l’investissement. Plus le TRI (en pourcentage) est élevé, plus le projet est rentable.
Le simulateur d’Interfimo est un outil d’aide à la décision pour un investissement dont le rendement est mis en perspective et comparer à celui de différents supports d’investissement (en immobilier, en titres de société, dans un contrat d’assurance-vie par exemple) en fonction de la rentabilité attendue ou espérée. Il détermine en particulier la valeur à terme en euro d’un placement alternatif (support euros d’un contrat d’assurance à vie sur la base d’un taux de rendement de 1,8% par an).
Pour utiliser cette calculatrice, l’investisseur doit compléter le premier champ avec l’investissement réalisé (combien d’argent). Puis, pour chaque année, il doit compléter avec les encaissements et les paiements annuels. Il trouve ainsi le flux de trésorerie. En ayant complété ces champs, l’outil d’Interfimo calcule automatiquement le TRI. Une fois celui-ci calculé, l’investisseur peut faire tous les ajustements nécessaires autour de la valeur du TRI.

 

Jacques Nadel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application