Remises aux salariés sur la vente de biens de l’entreprise : de nouvelles règles

Jacques Nadel | 22.01.2021 à 10:34:34 |
Etablissement de soins vétérinaires
© monkeybusinessimages-Istock

Un nouveau dispositif permet à l’employeur de donner une seconde vie aux produits qui ne peuvent pas ou ne peuvent plus être vendus.

L’employeur peut donner une seconde vie aux produits qui ne peuvent pas ou ne peuvent plus être vendus depuis le 1er janvier 2021, date d'entrée du nouveau dispositif. En effet, il permet d’exonérer de cotisations et contributions (y compris CSG/CRDS) dans la limite du seuil de revente à perte (SRP) les réductions tarifaires jusqu’à 50% du prix de vente public. En revanche, l’administration n’a pas encore pris position par rapport à une éventuelle exonération fiscale de cet avantage de l’impôt sur le revenu. C’est un nouveau dispositif, différent de la vente à prix réduit de 30 % qui existe déjà. Le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Jacques Nadel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK