Réglementation sur les antibiotiques dits critiques : quel impact en pratique canine ?

Laurie Bonnet | 01.02.2018 à 11:22:54 |
Infographie LSV
© Infographie LSV

Une étude a été conduite en 2017 visant à évaluer les retombées, chez les praticiens canins, des nouveaux textes de loi relatifs à la prescription et à la délivrance des antibiotiques d’importance critique, ainsi qu’à cerner les principales difficultés rencontrées sur le terrain. Les réponses des confrères interrogés.

L’antibiorésistance représente un des problèmes majeurs de santé publique et une menace réelle pour la vie de nombreux individus, à l’échelle mondiale. C’est pourquoi, depuis plusieurs décennies, de nombreux plans d’action sont mis en place, à tous les niveaux, dans les domaines de la santé humaine et animale et de l’environnement, afin de lutter contre l’émergence et la diffusion de ces résistances bactériennes. Les vétérinaires font partie des acteurs clés de la lutte contre l’antibiorésistance. En effet, ils doivent appliquer de nombreuses mesures visant à réduire au maximum leur utilisation d’antibiotiques, en particulier d’importance critique (AIC), dans le but principal ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Laurie Bonnet
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK